CHRONIQUE 1966- 1972

 

Retour sur la page BIENVENUE

Retour sur l'index de Chronique 66-72

 

AGENDA DES CONCERTS

Agenda des concerts rock

en Belgique - Année 1968

 

Agenda des concerts rock en Belgique - Année 1969

 

Agenda des concerts rock en Belgique - Année 1970

 

Agenda des concerts rock en Belgique - Année 1971

 

Agenda des concerts rock

en Belgique - Année 1972

 

FESTIVALS

Pop-Event à Deurne Arena 21 juin 1969

Festival Jazz Bilzen 1966

Festival Jazz Bilzen 1967

Festival Jazz Bilzen 1968

 

Festival Jazz Bilzen 1969

 

Festival Jazz Bilzen 1970

 

Festival Jazz Bilzen 1971

 

Festival Jazz Bilzen 1972

 

 

Festival de Châtelet 1966

 

Festival de Châtelet 1967

 

Festival de Châtelet 1968

Free Show Wolu Shopping Center - juin 1971

Free Show Wolu Shopping Center - octobre1971

 

Festival Actuel -Amougies

- Mont de l'Enclus 1969

 

Pop Hot Show 1 du 6 novembre 1969- Salle de la Madeleine

 

Pop Hot Show 2 du 20 décembre 1969 -Salle Newton

 

Pop Hot Show 3 du 7 mai 1970 -Moustier sur Sambre

 

Pop Hot Show 4 des 17 -18 mai 1970- Trazegnies

 

Pop Hot Show 5 du 5 septembre 1970 - Huy-Andenne

 

Cocoripop Charleroi 1971

 

Pop Circus 30 avril 1972 à Liège

 

Festival Guitare d'Or Ciney 1966 -1968

 

Festival Guitare d'Or

Ciney 1969 -1971

Rac Pop Festival 69

 

Le parapluie des vedettes

Huy 1967 - 1968

 

Island Show - Londerzeel octobre 69

 

Festival Ile de Wight

août 1970

 

Festivals à Jemelle 1969-1973)

 

Wolu City 1966 -1967-1968

 

Festival - en France

Seloncourt 18 et 19/9/1971- Pete Brown

 

GROUPES ÉTRANGERS

 

Rolling Stones Bruxelles 1966

 

Rockstars 1966-1969 in Belgium-Holland-England

 

Rockstars 1970-1972 in Belgium-Holland-England

 

Kinks en Belgique 1966

 

Who en Belgique 1967

 

Jimi Hendrix en Belgique 1967

 

Mike Stuart Span 1968

 

Fleetwood Mac en Belgique 1970

 

Genesis en Belgique 1971-72

 

Everly Brothers Roma 1972

 

Hollies et Move à Gand au Sportpaleis en 1969

 

Pink Floyd Belgique - Théâtre 140

 

Spencer Davis Group en Belgique

 

Théâtre 140 - 36Hr underground -Yes -Ten Years After - Nice

 

Tremeloes - Festival Ciney 1971

 

Cliff Richard - Marvin, Welch, Farrar -Olivia Newton-John -Anvers 1971

 

Jethro Tull - Belgique 1972

 

Golden Earring en Belgique 1971-1973

Wings - Roma 1972

DANCINGS

 

Dancings sur la côte belge - années '60

 

Wallace Collection 1968 Répétitions aux Gémeaux

 

Dancing Le Grenier Antre du rock

 

Cheetah Club, temple du rock

 

Discothèque Les Gémeaux

 

Club Dancing Le Puzzle

 

Ferme V. Story - 1965-1974

 

Le Pop and Soul

 

SALLE SPECTACLE

 

Palais des Beaux-Arts s'ouvre au rock - 1970

 

MEDIA

 

British Week à Bruxelles - 1967.

 

Culture Pop : Mersey Beat Années Hippies Flower Power - Psychedelisme.

 

Swinging London années 60

 

Show-Biz en Belgique dans les années 60

 

Pop Shop - Émission rock RTB - 1970-1973

 

Filles des années 60 - Models sixties

CHRONIQUE 1960-1965 CHRONIQUE 1966-1972 CHRONIQUE 1973-1980 LES PIONNIERS DU ROCK GROUPES ROCK
BELGES

GRAVÉ DANS LE ROCK BIBLIO - ROCK
NEWS
THE SHAKESPEARES CINEMA - SALLES
COUPS DE FILMS
LIENS
 

 

LE DEUXIÈME POP HOT SHOW

20 DÉCEMBRE 1969

FYNN Mc COOL - BLOSSOM TOES

WATERLOO - KLEPTOMANIA - RECRÉATION

 

(raconté par Jean Jième)

 

Pop Hot Show Salle Newton

Salle Newton - 20 décembre 1969 (photo J.Jième)

 

Nous n'avons eu qu'un mois pour lancer la pub du second Pop Hot Show. Comme pour le premier, on a fait appel à Zorbec du Club des Aigles pour aller coller des affiches dans tous les endroits branchés de Bruxelles.

 

Piero Kenroll s'est à nouveau mobilisé pour couvrir l'événement dans Télé-Moustique. On a choisi la date du 20 décembre et on a investi la superbe Salle Newton au Centre Rogier à Bruxelles.

 

L'affiche anglaise est alléchante : les Blossom Toes et Fynn Mc Cool. Côté belge : Kleptomania , Waterloo et Recréation sont de la fête.

 

Pourquoi Blossom Toes ? Parce que Piero, depuis qu'il les a vus sur scène au Festival annuel de Jazz-Bilzen, ne tarit plus d'éloge à leur sujet. Il ne se passe pas une semaine qu'il en parle dans les colonnes de sa rubrique Pop Hot Club.

 

Pourquoi Fynn Mc Cool ? Parce que ce sont les anciens musiciens du groupe The Shakespeares, dont j'ai été le manager ces deux dernières années.

 

Après leur long périple de rock band en Rhodésie, en Australie puis en Belgique, où ils sont restés plusieurs années, ils ont enfin jeté l'ancre à Londres. C'est-là que tout se passe.

 

Alan Escombe, Chris Stone et Mick Carter décident de former un nouveau groupe. Ce sera Fynn Mc Cool. Une formule des plus prometteuse avec le concours du très charismatique Mick Fowler, ex-Grapefruit (chant-guitare-clavier).

 

Piero est très satisfait du choix des deux bands. Il consacre la première page de sa rubrique rock à ce second Pop Hot Show. Il se propose même d'en être le présentateur.

 

 

 

 

Rock Belge Pop Hot Show 2

 



 

EX-SHAKESPEARES - FYNN Mc COOL

 

Pour ceux et celles qui voudraient en savoir plus sur The Shakespeares (devenus Fynn Mc Cool par la suite),  je les invite à découvrir la biographie très complète que je leur  ai consacrée sur ce site.


The Shakespeares est le premier groupe anglais à avoir débarqué en Belgique en 1964, à  avoir  sorti une dizaine de 45 tours  dont The Saint et Summertime qui deviendront de gros succès commerciaux.


Après une escapade d’un an au Skyline Lounge, dans la localité côtière de Surfers Paradise (Australie), ils rentrent sur Bruxelles. C'est à cette époque, vers juin 1966, que je fais leur connaissance. Je noue rapidement des contacts avec les cinq musiciens ; une réelle sympathie naît entre nous.  Si bien que je les aide dans leurs démarches administratives,  puis je réalise leurs photos,  avant de devenir leur manager. En 1969, je pars avec eux en Espagne, sur l'île de Palma de Majorque, pour une aventure qui restera, hélas, sans lendemain. Notre collaboration prendra fin à notre retour en avril 1969, date à partir de laquelle, les musiciens rejoignent Londres.


De retour au pays, le groupe se sépare du soliste Georgie Wood et du chanteur Martin Pigott. Restent Chris Stone, Alan Escombe et Mick Carter. Ceux-ci vont croiser la route de Mick Fowler, guitariste-chanteur des Grapefruit, qu'il vient de quitter. Bien introduit  dans le milieu musical anglais, Fowler leur présente Mike Hurst, producteur des Springfields, dont la chanteuse du groupe Dusty connaîtra la splendide carrière solo que l’on sait.

Shakespeares in Belgium

 

The Shakespeares : Chris Stone, Georgie Wood, Alan Escombe, Mick Carter, Martin Pigott.

(photo J.Jième)

 



 

Fynn Mc Cool in Belgium

Fynn Mc Cool : Mick Carter, Alan Escombe, Chris Stone, Mick Fowler


Les musiciens du futur Fynn Mc Cool, invite Ian Grant (producteur chez RCA) dans leur cottage de Pine Hill pour une audition. Six semaines plus tard, en août 69, Grant les prend sous contrat  et leur alloue une confortable avance, ce qui leur permet d’acquérir un matériel dernier cri marque (Orange).


Puis c’est l’accès aux studios d’enregistrement d’où sortiront deux titres : US Thumbstyle, écrit et chanté par Chris Stone et Mick Fowler ; et en face B : Diamond Lil,  plus Country and Western écrit et chanté par Mick.


Très satisfait de ce premier single, RCA leur propose d’enregistrer un 33 tours.

Cette fois, ils partent réaliser leur album aux studios Olympic Sounds, qui dispose d'une console de seize pistes. Dans le studio voisin, les Stones travaillent sur Beggar’s Banquet. Plus loin, Blind Faith cherche son souffle.

 

Durant toute cette période, je reste bien entendu en contact avec Alan Escombe et les autres. En septembre, alors qu'ils ne s'appellent pas encore Fynn Mc Cool, j'ai l'opportunité de les faire venir au Rac Pop Festival, sous le nom provisoire de Heavy Weight. Au même programme: Jess and James, Pebbles, Gun et Colosseum.

 

En octobre, leur album est  terminé. Puis l'occasion se présente de les placer en vedettes avec Blossom Toes lors du second Pop Hot Show.

 

BLOSSOM TOES SE DISSOUT ...

 

A quatre jours du spectacle, Paul André et moi, recevons une désagréable nouvelle de Londres. Un télégramme nous apprend que les Blossom Toes viennent de se séparer. Il n'est plus possible de changer la programmation.

 

 

D'après les déclaration de Brian Godding et de Brian Belshaw, le groupe travaillait très dur, mais n'avait pas la même réputation qu'ici. Petit à petit, à force d'échouer dans leur pays, leur mental en avait pris un coup. Il y a quinze jours, ils furent victimes d'un grave accident de la route. Barry Reeves, le batteur, eut le bras cassé. Ils étaient dans l'impossibilité d'honorer leurs contrats. Jim Creegan était sans doute le plus découragé de tous; c'est lui qui, le premier, parla de séparation. Et ainsi fut fait. ( propos recueillis par Piero et publiés dans Télé Moustique).

 

In extremis, Paul André va parvenir à sauver la situation. Il persuade les deux membres rescapés du groupe, Brian Belshaw et Brian Godding de venir malgré tout se produire à Bruxelles. Les deux Brian acceptent à la condition ne pas devoir emporter leur matériel et de pouvoir voyager par avion. Reste à résoudre le problème des musiciens défaillants. En urgence, je téléphone à Pine Hill et explique la situation aux gars du Fynn Mc Cool. Aussitôt Mick Fowler et Mick Carter marquent leur accord pour assurer respectivement la guitare et la batterie aux côtés des deux Brian. Ouf !



 

UN TRIO DE GROUPES BELGES

 

Kleptomania salle Newton

Kleptomania : Charlie Maker , Roger Wollaert, Wim Hombergen

et Dany Lademacher (photo J.Jième)

 

Recréation : Jean-Jacques Falaise (clavier), F. Lhonneux (batterie)

 Jean-Paul Vandenbosch (basse) - (photo J.Jième)

 

Waterloo pop belge

Waterloo : Dirk Bogaert à la flûte, Jacky Mauer à la batterie

(photo J.Jième)

 



 

LES ANGLAIS

 

 

Fynn Mc Cool - Alan Escombe, Mick Carter (photo J.Jième)

Fynn Mc Cool - Chris Stone (photo J.Jième)

Fynn Mc Cool - Chris Stone (photo J.Jième)

La veille du show, j'accueille avec émotion mes chers amis Alan, Chris et Mick, mes anciens compagnons de route des bons et des mauvais jours de ces trois dernières années.

 

Je fais la connaissance de Mick Fowler, un gaillard, très sympa à la haute stature. D'emblée, il dégage une impression d'autorité et de professionalisme. Il paraît qu'il n'a pas un caractère facile. Il sait ce qu'il veut, c'est un perfectionniste.

 

Concernant leur avenir, les musiciens se montrent enthousiastes. Il faut dire que leur carrière s'annonce sous les meilleures auspices.

 

Le lendemain, la salle Newton se remplit rapidement. La pub a bien fonctionné. Après les prestations appréciées des groupes Kleptomania, Recréation et un nouveau venu qui promet : Waterloo.

 

Puis, c'est au tour des Fynn Mc Cool.

 

Décontractés, très en forme, ils s'imposent aisément auprès du public. Les avis sont unanimes, ils iront loin. Il faut dire qu'ils ont deux excellents titres à leur répertoire : US Thumbstyle et Diamond Lil,  qui viennent de sortir en single sous le label RCA.

 

C'est la première fois que jes revoie ensemble sur scène, depuis leur départ de Belgique et "l'aventure espagnole" qui a tourné court.

 

Huit mois ont passé depuis. Je suis vachement fier de leur nouvelle formule.

 

Pendant leur passage, j'ai la désagréable mission de devoir accueillir un inspecteur de la SABAM, survenu de manière aussi discrète qu'inopinée. Il vient réclamer son dû. Je m'isole avec lui dans les vestiaires et tente de négocier avec lui d'une dîme proportionnelle au prix des tickets d'entrée.

 

Celles-ci sont fixées à 65 francs (*)... c'est peu pour un tel plateau d'artistes.


L'inspecteur se rend rapidement compte que les frais de plateau, de location de salle, de pub, d'organisation et maintenant de Sabam, ne laissent pas grand chose dans les caisses. Dès lors, il se montre conciliant.

 

Entretemps, Paul André s'occupe de Brian Belshaw et de Brian Godding, un peu tendus et perdus sans les autres membres des Blossom Toes. Ils sont encore sous le choc de la séparation.

 

Ceci dit, ils n'ont pas vraiment à s'en faire. Ils ont eu l'occasion, dans l'après-midi, de répéter une heure avec les gars du Fynn Mc Cool. Mick Fowler remplacera Jim Creegan à la guitare et Mick Carter remplacera Barry Reeves à la batterie.

 

 

(*) : 1 € 50.

 

LES DEUX MICK ET LES DEUX BRIAN

 

Mick Fowler, Brian Belshaw et Mick Carter

(photos J.Jieme)

 

Brian Godding ( photo J.Jième)

L'HONNEUR EST SAUF

 

Piero Kenroll/ Pop Hot Club/ Télé Moustique

 

FYNN MAC COOL a véritablement sauvé ce deuxième POP HOT SHOW. D'abord par la qualité de sa prestation. Composé de MIKE FOWLER (ex-Grapefruit) et de trois ex-Shakespeares, le FYNN MAC COOL est un groupe qui va sans doute faire beaucoup parler de lui dans les mois à venir. Pour essayer de le situer musicalement, je dirais que ça se rapproche un peu de Humble Pie.
BRIAN BELSHAW et BRIAN GODDING, les deux rescapés des BLOSSOM, avaient le moral bien bas lorsqu'ils arrivèrent sur les lieux. C'était compréhensible, leur prestation allait, en quelque sorte, célébrer l'enterrement du groupe. Heureusement, à défaut de bonne humeur, ils avaient apporté une énorme bouteille de whisky. Au moment de monter sur scène cette bouteille était vide ; par contre Brian Belshaw, lui, était « plein ».

 

Dans une certaine ,mesure, je me demande si ce n'est pas cette cuite qui a fait que la session qui suivit fut une réussite. Nos deux BLOSSOM TOES, accompagnés par Mick Carter et Mike Fowler du FYNN MAC COOL, se lancèrent joyeusement dans quelques « bons vieux rocks », et le public les suivit. Il y avait longtemps que, je n'avais plus vu une salle s'amuser comme ça. On tapait des mains, des pieds, on répondait aux "yeah" gutturaux de Brian Belshaw. Nous eûmes droit à un savant mélange de « C'mon Everybody » et de « Summertime Blues ». Finalement tout s'acheva dans l'enthousiasme général.

 

 

 

 

Lire Pop Hot Show 1

Lire Pop Hot Show 3

Lire Pop Hot Show 4

Lire Pop Hot Show 5

Dossier réalisé par Jean Jième, achevé le 13 mars 2010

Avec l'appui de documents de Télé Moustique