CHRONIQUE 1966- 1972

 

Retour sur la page BIENVENUE

Retour sur l'index de Chronique 66-72

 

AGENDA DES CONCERTS

Agenda des concerts rock

en Belgique - Année 1968

 

Agenda des concerts rock en Belgique - Année 1969

 

Agenda des concerts rock en Belgique - Année 1970

 

Agenda des concerts rock en Belgique - Année 1971

 

Agenda des concerts rock

en Belgique - Année 1972

 

FESTIVALS

Pop-Event à Deurne Arena 21 juin 1969

Festival Jazz Bilzen 1966

Festival Jazz Bilzen 1967

Festival Jazz Bilzen 1968

 

Festival Jazz Bilzen 1969

 

Festival Jazz Bilzen 1970

 

Festival Jazz Bilzen 1971

 

Festival Jazz Bilzen 1972

 

 

Festival de Châtelet 1966

 

Festival de Châtelet 1967

 

Festival de Châtelet 1968

Free Show Wolu Shopping Center - juin 1971

Free Show Wolu Shopping Center - octobre1971

 

Festival Actuel -Amougies

- Mont de l'Enclus 1969

 

Pop Hot Show 1 du 6 novembre 1969- Salle de la Madeleine

 

Pop Hot Show 2 du 20 décembre 1969 -Salle Newton

 

Pop Hot Show 3 du 7 mai 1970 -Moustier sur Sambre

 

Pop Hot Show 4 des 17 -18 mai 1970- Trazegnies

 

Pop Hot Show 5 du 5 septembre 1970 - Huy-Andenne

 

Cocoripop Charleroi 1971

 

Pop Circus 30 avril 1972 à Liège

 

Festival Guitare d'Or Ciney 1966 -1968

 

Festival Guitare d'Or

Ciney 1969 -1971

Rac Pop Festival 69

 

Le parapluie des vedettes

Huy 1967 - 1968

 

Island Show - Londerzeel octobre 69

 

Festival Ile de Wight

août 1970

 

Festivals à Jemelle 1969-1973)

 

Wolu City 1966 -1967-1968

 

Festival - en France

Seloncourt 18 et 19/9/1971- Pete Brown

 

GROUPES ÉTRANGERS

 

Rolling Stones Bruxelles 1966

 

Rockstars 1966-1969 in Belgium-Holland-England

 

Rockstars 1970-1972 in Belgium-Holland-England

 

Kinks en Belgique 1966

 

Who en Belgique 1967

 

Jimi Hendrix en Belgique 1967

 

Mike Stuart Span 1968

 

Fleetwood Mac en Belgique 1970

 

Genesis en Belgique 1971-72

 

Everly Brothers Roma 1972

 

Hollies et Move à Gand au Sportpaleis en 1969

 

Pink Floyd Belgique - Théâtre 140

 

Spencer Davis Group en Belgique

 

Théâtre 140 - 36Hr underground -Yes -Ten Years After - Nice

 

Tremeloes - Festival Ciney 1971

 

Cliff Richard - Marvin, Welch, Farrar -Olivia Newton-John -Anvers 1971

 

Jethro Tull - Belgique 1972

 

Golden Earring en Belgique 1971-1973

Wings - Roma 1972

DANCINGS

 

Dancings sur la côte belge - années '60

 

Wallace Collection 1968 Répétitions aux Gémeaux

 

Dancing Le Grenier Antre du rock

 

Cheetah Club, temple du rock

 

Discothèque Les Gémeaux

 

Club Dancing Le Puzzle

 

Ferme V. Story - 1965-1974

 

Le Pop and Soul

 

SALLE SPECTACLE

 

Palais des Beaux-Arts s'ouvre au rock - 1970

 

MEDIA

 

British Week à Bruxelles - 1967.

 

Culture Pop : Mersey Beat Années Hippies Flower Power - Psychedelisme.

 

Swinging London années 60

 

Show-Biz en Belgique dans les années 60

 

Pop Shop - Émission rock RTB - 1970-1973

 

Filles des années 60 - Models sixties

CHRONIQUE 1960-1965 CHRONIQUE 1966-1972 CHRONIQUE 1973-1980 LES PIONNIERS DU ROCK GROUPES ROCK
BELGES

GRAVÉ DANS LE ROCK BIBLIO - ROCK
NEWS
THE SHAKESPEARES CINEMA - SALLES
COUPS DE FILMS
LIENS
 
6

FESTIVAL DE LA GUITARE D'OR - CINEY

(1966-1968)

CINQUIÈME ÉDITION

DIMANCHE 10 JUILLET 1966

Remerciements à Joseph Dresse pour ses documents et son reportage photos

 

 

Ciney - 10 juillet 1966

 

Deux mots du maïeur de Ciney, ville sans frontière :

 

Pour la 5ème année consécutive, Ciney, grâce à sa "Guitare d'Or" sera le grand rendez-vous de la jeunesse belge. Au lendemain de la consécration de notre cité comme lauréat de la confrontation internationale des "Jeux sans frontière", il m'est particulièrement agréable de souhaiter la plus cordiale bienvenue aux quelques quinze milles jeunes que nous attendons de toutes les provinces de notre pays.

A tous ceux-là qui seront, le 10 juillet, les invités de Ciney, je voudrais redire combien les précédentes éditions de la "Guitare d'Or" ont témoigné en faveur de notre jeunesse.

 

Jean-Claude Menessier et Joseph Lambert,

le maïeur de Ciney

 

Fausses se sont avérées les craintes de tous ceux qui prétendaient que nos rassemblements n'accueilleraient que blousons noirs avides de beuveries, de destructions et de violences.

 

Très rapidement, au contraire, la "Guitare d'Or" a fait la preuve que la jeunesse belge répondant au rendez-vous de Ciney était, toute de vitalité certes, mais aussi de correction.

 

C'est une jeunesse saine et dynamique qui, chaque seconde ce dimanche de juillet, applaudit, siffle, encourage ou proteste sous le vaste chapiteau de la place Monseu.

 

Pour elle, nous avons voulu que ce 5ème Festival soit plus éclectique encore que les précédents.

 

Après les Animais, nous avons invité l'une des plus sympathiques jeunes vedettes anglaises, Sandie Shaw, à occuper la vedette de notre gala du soir.

Nous avons augmenté encore l'importance des prix décernés aux lauréats de la 5ème "Guitare d'Or", soucieux d'offrir une promotion vraiment valable à un orchestre belge.

 

Parés côté scène, parés côté salle, nous ferons de ce 5ème festival , grâce à vous, les jeunes, un authentique rendez-vous national de l'amitié.

 

J. LAMBERT

UNE AFFICHE BON ENFANT

 

 

 

 

COMPÉTITION ORCHESTRES AMATEURS - 1966.

 

The Memphis

 

Voici ce que l'on pouvait lire sur le programme remis aux spectateurs : en imposant à chaque orchestre deux morceaux de sa composition, Ciney a voulu encourager les formations pouvant espérer, par un travail personnel, se faire un nom dans le monde du spectacle.

 

Seize formations seulement ont pu affronter ce lourd handicap et se disputeront donc le titre envié de Vainqueur de la Guitare d'Or 1966.

 

MATIN

 

The Fire's Stone (Jambes)

Les Magnétiques ( Bruxelles)

The Nortons ( Namur)

Les Relatifs ( Bruxelles)

The Memphis (Profondville)

Les Shrapnels (Haillot)

The Music Master's (La Louvière)

Micky Dean et son quintet (Ougrée)

 

 

Les Faucons

 

 

Les Sherlock Holmes

 

 

 

APRÈS-MIDI

 

Les Stalagmites (Hyon)

Les Tunners (Sovimont)

Les Faucons (Malonne)

Les Gaffeurs (Aywaille)

Les Dandy's (Ougrée)

The Mickies (Namur)

Les Anges Noirs (Ham-sur-Sambre)

The Gardians (Floreffe)

 

Les Anges Noirs

 

LES GAGNANTS


LES GAFFEURS
LES ANGES NOIRS

LES MAGNÉTIQUES (Bxl)

 

Les Gaffeurs

 

 

 

LES SERPENTS NOIRS

 

 

Diogène

 

The Settlers, un trio de folk song ©J.Dresse

 

 

The Settlers

 

Le soleil se couche: folle ambiance

ANDRÉ BRASSEUR

André Brasseur, le créateur de Early Bird, vendu à six millions d'exemplaires.

FERRÉ GRIGNARD

Ferré Grignard, le folk singer contestataire. Son tube : Ring, ring - © J.Dresse

INVITÉE D'HONNEUR : SANDIE SHAW

LA CHANTEUSE AUX PIEDS NUS

Sandie Shaw © jHdg

 

Sandie Shaw ©J.Dresse

Sandie Shaw © J.Dresse

 

 

***

SIXIÈME ÉDITION

DIMANCHE 9 JUILLET 1967

PALMARÈS DE LA SIXIÈME ÉDITION DU CONCOURS D'ORCHESTRES AMATEURS.

 

 

The Memphis

 

 

THE COFFEE SET ( Bruxelles)

1er prix

LES VOLCANS ( Bressoux) ex-aequo avec THE MEMPHIS (Profondville)

2 ème prix

THE SHERLOCK HOLMES (Montignies sur Sambre)

3 ème prix.

 

EN VEDETTES :

 

LES SUNLIGHTS - LES SERPENTS NOIRS

 

INVITÉ d'HONNEUR : DONOVAN

 

 

Ciney 9 juillet.


UNE FORMATION ANGLAISE DE BRUXELLES REMPORTE LA GUITARE D’OR DE CINEY.


La pluie du samedi ne rebute pas les teenagers du dimanche. Heureusement pour le festival de la Guitare d’Or, la fine pluie du samedi n’a pas modéré les élans du cœur et du corps – à défaut des élans de l’esprit – des milliers de jeunes qui chaque année se donnent rendez-vous à Ciney.


Unis pour le meilleur et pour le pire par la guitare de préférence électrique et tonitruante, les teenagers sont venus des quatre coins du pays pour encourager leurs orchestres favoris et participer au culte de la super-vedette de la soirée : le dieu Donovan, ce mangeur de pieuvres aux yeux verts.


VINGT FOIS VINGT ANS.


Pour éviter les défections de dernière minute et les inscriptions de groupes farfelus, les organisateurs avaient modifié le règlement du concours. Le nombre des formations était limité à vingt.  Une sélection sévère fut opérée grâce aux bandes enregistreuses que tous les candidats devaient envoyer.


Ces formations viennent de toute la Belgique : cinq de Namur, cinq de Bruxelles,  et du Brabant, quatre de Liège, trois de la partie flamande du pays et une seule du Hainaut. Cette dernière est loin d’être une inconnue pour les jeunes comme pour Ciney puisqu’il s’agit des excellents Sherlock Holmes de Montignies-sur-Sambre. Parmi les autres formations on retrouve The Mickies de Namur, The Memphis de Profondeville, deux candidats qui sont déjà venus à Ciney.


Ainsi vingt orchestres ont lancé dès les neuf heures du matin leurs vingt ans dans la bataille. Cette bataille dont l’enjeu est la participation à la finale – deux orchestres retenus le matin et deux l’après-midi. Ils l’ont préparée depuis longtemps.


Il faut y penser pendant des mois, nous disait un jeune guitariste, facteur à la gare de Namur. Ciney ça ne s’improvise pas. Il faut beaucoup travailler.


Si on ne répète pas des centaines de fois, on ne fait pas une équipe soupirait un étudiant en électronique de Braine-le-Comte, candidat chanteur-professionnel.


On croit qu’avec quelques tours de passe-passe, un bon amplificateur, du culot et beaucoup de bruit, on peut tromper un public de jeunes, ricanait un batteur Liégeois. Ce n’est pas vrai. Si l’on vient à Ciney avec de telles idées ce sont les tomates… et ils ont raison les teenagers de viser ceux qui se moquent d’eux.

 

Black Devils

 

 

LES JAMAIS CONTENTS.


Ce public de Ciney – six mille en 1962, douze mille en 1964, quinze mille à présent – est un public de jeunes, de très jeunes souvent, de trop jeunes parfois. Il ne vient pas comme à Châtelet pour chahuter ou comme à Comblain pour les bosquets qui entoure la « prairie ». Non, il vient à Ciney en copain, pour le spectacle, pour la « vedette » du gala, bien sûr  mais aussi pour les orchestres de jeunes.

 


Il les supporte de ses cris et de ses sifflets. Il les critique. Il se moque de leurs travers. Il les vitupère. Il leur lance des tomates, des pommes, des tartines ou pire encore, il  reste indifférent. C’est alors que passe sur le podium un orchestre sans vie qui joue pour un public de glace. Ce silence, cette indifférence, certains bons orchestres les ont connus à Ciney. Malheur à eux !


L’an dernier de nombreux fans de Donovan avaient réclamé leur vedette. Cette année ils demandent déjà d’autres chanteurs.
Le p’tit Donovan, il est fini, m’a expliqué un de ces « jamais contents ». Il peut aller rejoindre Sandie Shaw à l’hospice. Dutronc ça, ça a de la gueule !


Cet éphèbe aux boucles blondes n’a pu continuer son brillant exposé car sa compagne- seize ans- cheveux cours, pantalons longs, savates accrochées par miracle à des pieds terreux – n’était pas du même avis. Je les ai laissés alors qu’elle lui livrait un trente-trois tours de mots crus parmi lesquels j’ai cru reconnaître les noms de Manfred Mann, The Who et Procol Harum.
Ce sont les meilleurs ventes de ces dernières semaines. C’était une « jamais contente » dans le coup.


QUATRE FINALISTES QUI ONT DU MÉTIER.


Les « tubes »bien choisis mais mal interprétés (The Green Leaves) et les amplificateurs mal réglés (The Mickies) ne conduisent pas à la finale. Quant aux orchestres qui tentent de chauffer le public (Progretion et autres) ils apportent rarement quelque chose de neuf.


Ainsi pour la matinée, deux orchestres qui ont pris du métier depuis l’an dernier gagnent leur place pour la finale. Les deux formations sélectionnées dans l’après-midi ne manquent pas non plus de cohésion. Les autres préférant le bruit aux rythme ou les nombreux micros ne peuvent se permettre d’atteindre la finale.


Celle-ci fut plus discutée encore que els animateurs ne l’espéraient, les quatre formations étant de valeur sensiblement égales.
Il manquait cette année un chanteur comme le « métis des Gaffeurs » ou les acrobates des Anges Noirs. C’est ainsi que sans convaincre, une formation anglaise de Bruxelles The Coffee Set remporta la finale. The Memphis de Profondeville et les Volcans de Bressoux se partagèrent la deuxième place devant The Sherlock Holmes de Montignies-sur –Sambre.


E.J.Laurent ( La Dernière Heure , le 10 juillet 1967)

 

Article paru dans Juke Box N° 131 - septembre 1967

SEPTIÈME ÉDITION

DIMANCHE 14 JUILLET 1968

 

CONCOURS D'ORCHESTRES

 

MATIN

 

THE CARLTONS (Ciney)

THE RANGERS (Ham sur Sambre)

THE GROOVY KIND (Charleroi)

THE FIELD FLOWERS (Keumièe)

LES FAKIRS (Jambes)

THE GROSPMEN (Maurage)

THE SHERLOCK HOLMES (Montignies sur Sambre)

THE BLACK BURNS (Hollogne aux Pierre)

THE DANY BOYS (Tamines)

LES GALAXIES (Thon Samson)

LES VOLCANS (Bressoux)

GOLDEN GROOVES (Champion)

 

APRÈS-MIDI

 

LES EXTREM'S ( Mouscron)

THE SOUL FINGERS GROUP (Bressoux)

DANY AND THE NOISEMAKERS(Braine)

LES BATHS(Châtelet)

THE UNITED CIRCLES (Malonne)

 

À 15 H, un jury composé du bourgmestre Mr Barbeaux (successeur de Joseph Lambert, décédé entretemps), de Mr Marot, échevin, de Nicolas Résimont, chef des programmes à la RTB, de Henry Segers, chef d'orchestre et président du jury, de Michel Lemaire et de Jean Martin, les deux présentateurs, de Mrs Romedenne et De Troestel journalistes, de deux habitants de Ciney et du musicien André Brasseur se retire pour désigner les finalistes.

 

 


PALMARÈS 1968

 

1. SOUL FINGERS GROUP
2. THE BATHS
3. SHERLOCK HOLMES
4. DANY AND THE NOISEMAKERS

 

Soul Fingers

 

 

EN VEDETTES

 

JESS AND JAMES - LES SERPENTS NOIRS

THE EQUALS - NANCY HOLLOWAY

et en INVITÉ D'HONNEUR : JACQUES DUTRONC

 

Lire également : Festival de la Guitare d'Or - période 1962-1965

Festival de la Guitare d'Or - période 1969-1971