CHRONIQUE

1960-1965

 

Retour sur la page BIENVENUE

Retour sur l'index de Chronique 60-65

 

GROUPES ANGLAIS

 

Everly Brothers- 1959

 

Rolling Stones Bruxelles 1964

 

Les Beatles et la Belgique

 

 

Chuck Berry en Belgique

 

Dave Berry à l'Ancienne Belgique 1965

Gene Vincent en Belgique
Bill Haley en Belgique

Rock Around The Clock

 

Les Animals en Belgique (juillet-septembre 1965)

 

Cliff Richard et les Shadows en Belgique - 1964

 

Vince Taylor en Belgique à l'Eldorado 1961-1962

 

Jack Hammer

 

LA FRANCE ET LE ROCK

Radio Luxembourg - Cliff Richard
Johnny Hallyday octobre 1961

Les Chats sauvages et la Belgique

Disco Revue, un magazine de légende
Les orchestres belges au Golf-Drouot
Période yé- yé et Cinéma Nouvelle vague

 

EN BELGIQUE

 

Galas et concerts vedettes - années 1957 -1958 -1959
Rock des années 50

Galeries St-Hubert - La Voix de son Maître - le Blue Note

Secrétariat des Artistes de Jean Martin
Jimmy Morgan, chanteur des sixties

FESTIVALS

 

Festival Guitare d'Or

Ciney 1962-1965

Festival Châtelet 1965

Gouden Micro sept 1965

 

Wolu-City 1965

 

Jazz Bilzen - 1965

 

DANCINGS

Dancings, clubs, boites de nuit avec carte des lieux branchés de Bruxelles - années 1960 - 1970.
Ben - Hur et Récréation
Les Cousins Grand Place
LeBrasseur - Le Rocking Center

Le Relais de la poste -Le Twenty Club (1964)

Côte belge La Panne 1963 Le Clapotis - Belmondo tourne Week-end à Zuydcoote.
 
CHRONIQUE 1960-1965 CHRONIQUE 1966-1972 CHRONIQUE 1973-1980 LES PIONNIERS DU ROCK GROUPES ROCK
BELGES

GRAVÉ DANS LE ROCK BIBLIO - ROCK
NEWS
THE SHAKESPEARES CINEMA - SALLES
COUPS DE FILMS
LIENS
 

LE BRASSEUR (1964) DEVIENT LE

ROCKING CENTER EN 1966

Le Brasseur était situé au 25, rue au Beurre. Le Golf du loup était sur le coin. (non visible sur la photo)

 

Rocking Center Brasseur Vince Taylor

 

Le Club des Aigles accueille Vince Taylor au Brasseur - 3 septembre 1966.

Photo extraite de Coeur de Rock ( Editions Apach)

 

 

Avant de devenir la taverne-rock, Le Brasseur, situé à quelques mètres de la Grand Place, l'endroit était occupé par un restaurant qui s'appelait L’ile aux Cormorans.

 

À l'étage répétait un orchestre qui s'appelait... Les Cormorans. Et comme l'établissement d’Albert Demortier peinait à se faire connaître, celui-ci eut l'idée de proposer aux musiciens de créer une animation dans le restaurant.

 

Ce fut un succès dès la première représentation dixit Mike Lokomo, ex-batteur du groupe.

 

Plus tard, l'Ile aux Cormorans deviendra le Brasseur, et plus tard encore lnternational Rocking Center. Il fut avec le Golf du Loup, le premier établissement bruxellois à accueillir des groupes de rock et ce dès 1964. Les jeunes qui fréquentaient ces deux lieux étaient de vrais passionnés, de vrais rockers.

 

 

Si d'autres dancings de la capitale essayèrent à leur tour de proposer des orchestres à leur clientèle, ils n'arrivèrent jamais à recréer l'ambiance survoltée de ce lieu désormais mythique.

 

Il faut dire qu'Albert Demortier, patron du Brasseur, avait su tisser patiemment des relations professionnelles privilégiées.

 

Notamment avec Henri Leproux, directeur du Golf Drouot à Paris. Les deux hommes s'échangeaient leurs orchestres.

 

Albert avait jeté son dévolu sur deux orchestres de poids: Les Partisans et les Night Rockers dont il avait pris les rennes. Plus tard suivront les Chapmans, Kris Doogan, Buddy Brent, les Sparks, le Sylvester's Team.

 

 

 

 

La chaude ambiance à l'intérieur du Brasseur. On aperçoit Piero sur la droite.

 

PARTISANS et NIGHT ROCKERS

LES PIONNIERS DU ROCK BELGE

 

Albert Demortier avait également pris contact avec des clubs et des dancings en Allemagne. C'est ainsi qu'il y envoya ses deux orchestres fétiches : Les Night Rockers et les Partisans. Très vite, ceux-ci devinrent inséparables.

 

Les deux groupes les plus populaires de l'époque photographiés ensemble en 1965, lors d'une tournée

en Allemagne. Deuxième rangée : Les Partisans : Stroff, Remy Bass, Friswa, Archie et Roger Moreau.

Première rangée : Les Night Rockers : Robert, Freddy, Boone, Albert Demortier, Armand Massaux

et Wawa. (photo collection Remy Bass).

 

LES PARTISANS AU BRASSEUR

Archie, Roger, Stroff, Friswa, Remy Bass-1966

 

Les Partisans : Stroff, Remy Bass ( collection Stroff)

 

Stroff et les Partisans au Brasseur -1965 ( Collection Archie)

STROFF AND THE JAY FIVE 

Stroff and The Jay Five
Stroff and The Jay Five

 Stroff : J'ai rejoins The J Five alors qu'ils accompagnaient Julien le patron du Golf du Loup

alias James Curtis, le roi du Madison.   ( Collection photo : Stroff)

 

Stroff and The Jay Five

The Jay Five ( Collection photo : Stroff)

 

THE SYLVESTER'S TEAM

 

Rocking Center Le Brasseur

Sylvain Vanholme : Pour les nouveaux orchestres rock débutants, le Brasseur était un lieu important, je dirais même incontournable.

 

C'était l'endroit rêvé pour montrer ce qu'ils avaient dans le ventre et se forger une bonne réputation. Ceci dit, même les groupes plus professionnels ou qui avaient déjà sorti des 45 tours se devaient de passer régulièrement par le Brasseur. Ne fut ce que pour pas s'endormir sur ses lauriers et demeurer vigilant.

 

Les Night Rockers et les Partisans, pour ne citer qu'eux, étaient de redoutables concurrents. Il fallait assurer. Mais ce n'est pas tout. Albert Demortier invitait également des groupes Londoniens. Le fait de se mesurer aux Anglais nous excitait et nous poussait à redoubler d'efforts. On ne voulait ni être dépassé par eux, ni décevoir notre public.

 

Une autre raison qui rend pour moi l'établissement important c'est qu'il me permettait de tester mes dernières compositions. Je guettais les réactions du public pour voir s'il appréciait ou pas. Si la chanson ne passait pas la rampe, je décidais d'accélérer le tempo ou je changeais le refrain etc… Le Rocking Center était comme le Golf Drouot une sorte de tremplin.

 

Lire : Mouscron - Le Relais de la Poste - Le Twenty Club