CHRONIQUE

1960-1965

 

Retour sur la page BIENVENUE

Retour sur l'index de Chronique 60-65

 

GROUPES ANGLAIS

 

Everly Brothers- 1959

 

Rolling Stones Bruxelles 1964

 

Les Beatles et la Belgique

 

Dave Berry à l'Ancienne Belgique 1965

Gene Vincent en Belgique
Bill Haley en Belgique

Rock Around The Clock

 

Les Animals en Belgique (juillet-septembre 1965)

 

Cliff Richard et les Shadows en Belgique - 1964

 

Vince Taylor en Belgique à l'Eldorado 1961-1962

 

Jack Hammer

 

LA FRANCE ET LE ROCK

Radio Luxembourg - Cliff Richard
Johnny Hallyday octobre 1961

Les Chats sauvages et la Belgique

Disco Revue, un magazine de légende
Les orchestres belges au Golf-Drouot
Période yé- yé et Cinéma Nouvelle vague

 

EN BELGIQUE

 

Galas et concerts vedettes - années 1957 -1958 -1959
Rock des années 50

Galeries St-Hubert - La Voix de son Maître - le Blue Note

Secrétariat des Artistes de Jean Martin
Jimmy Morgan, chanteur des sixties

FESTIVALS

 

Festival Guitare d'Or

Ciney 1962-1965

Festival Châtelet 1965

Gouden Micro sept 1965

 

Wolu-City 1965

 

Jazz Bilzen - 1965

 

DANCINGS

Dancings, clubs, boites de nuit avec carte des lieux branchés de Bruxelles - années 1960 - 1970.
Ben - Hur et Récréation
Les Cousins Grand Place
LeBrasseur - Le Rocking Center

Le Relais de la poste -Le Twenty Club (1964)

Côte belge La Panne 1963 Le Clapotis - Belmondo tourne Week-end à Zuydcoote.
 
CHRONIQUE 1960-1965 CHRONIQUE 1966-1972 CHRONIQUE 1973-1980 LES PIONNIERS DU ROCK GROUPES ROCK
BELGES

GRAVÉ DANS LE ROCK BIBLIO - ROCK
NEWS
THE SHAKESPEARES CINEMA - SALLES
COUPS DE FILMS
LIENS
 

ROCK AROUND THE CLOCK

BILL HALEY - 1954

par Stephan Koenig

 

 

Bill Haley and his Comets

 

 

La chanson Rock Around The Clock fut écrite et composée en novembre 1952 par Jimmy De Knight (alias James E. Myers) en collaboration avec un compositeur "freelance", Max C. Freedman.

 

Il est probable, comme cela se faisait couramment à l'époque, qu'un éditeur ait proposé Rock Around The Clock à Dave Miller, patron d’Essex Records à Chester non loin de Booth-Win (Pennsylvannie) ou à quelqu'un de son entourage mais que personne n'en a voulu.

 

Mais Bill Haley dispose d’un flair sans pareil et il croit en cette chanson. En septembre 53, il l’ajoute à son répertoire et la joue pour la première fois en public sous son nom de l'époque "Bill Haley With Haley's Comets" dans la station balnéaire de Wildwood-by-the-Sea à l'hôtel HOFBRAU dans le sud du New Jersey (**).

 

Malgré son insistance, "on" lui dénie le droit de l'enregistrer (même pas en démo).

C’est finalement Sonny Dae (alias Paschal Vennitti) and His Knights à Chester qui enregistrent le morceau en octobre 1953. Rock Around The Clock sort sur ARCADE (45-AR-123), un  tout petit label appartenant à Jack Howard  en mars 1954. (*)

 

 

 

RATC se vend à au moins mille copies dans la vallée du Delaware mais n‘est pas distribué au niveau national (coast to coast) par manque d'intérêt d'une Major.

 

Enfin libéré de son contrat avec Essex Records, "Bill Haley and His Comets" pourront enregistrer RATC le 12 avril 1954 au Pythian Temple de New York City.

  

Le disque est distribué par Decca ( le 78 tours 29124 ) et par DECCA (le single 9-29124) "coast to coast" simultanément avec un autre pays situé en Europe de l'Ouest : la Belgique !!! Label DECCA 9.60.961 en face B de Pinball Boogie de Red Foley (10 mai 1954).

 

Rock Around The Clock ne tarde pas à se classer No 23 dans le Pop chart du Billboard le 29 mai 1954 (***)...La suite fait partie de l'Histoire de la "Popular Music".

 

Sources :


(*) Billboard revue, 20 mars 1954
(**) Jersey City : Da Capo Press, 1987
(***) The Billboard Book of Top 40 Hits. New York: Billboard Publications, 1984. 

 

Il existe aussi un historique de Rock around the clock tout à fait complet et inconnu du grand public même de son meilleur représentant (v/livret rédigé avec la collaboration de Chris Gardner) et en de multiples versions parues sur Hydra Records de Klaus Kettner(...) - Voir le blog... Wildwood - By-The-Sea - New Jersey 09/1953... Ici commence la véritable histoire de RATC... http://stephan-koenig-the-beatles.skynetblogs.be/post/7871797

 

LE ROCK ENTRE AU CINÉMA

par Jean Jième

 

avec GRAINE DE VIOLENCE -Blackboard Jungle)

 

 

1955 - Un film de Richard Brooks avec Glenn Ford, Anne Francis, Sidney Poitiers

 

 

 

 

 

La Première eut lieu à New York le 19 Mars 1955

 

Graine de violence aborde les rapports difficiles entre un professeur débutant et ses élèves dans un lycée professionnel. C'est une étude réaliste et vigoureuse de la délinquance juvénile dans les milieux urbains populaires américains et des rapports entre les jeunes d'origines ethniques différentes. Grâce à sa patience et sa foi en son métier, le professeur, interprété par Glenn Ford, va inculquer à ses élèves un comportement positif. Ce film reste incontestablement novateur, quelque peu avant-gardiste, et surtout très engagé si on le replace dans son contexte historique (sortie en 1955).

 

Glenn Ford et Sidney Poitiers

dans Blackboard Jungle - 1955

 

Ce film apparaît comme prémonitoire au regard des problèmes actuels de de délinquence au lycée. C'est le premier film du genre qui mette le «  rock'n roll  » en valeur avec le'interprétation de Rock around the clock de Bill Haley and his Comets.

 

Les idoles de papa (Frank Sinatra, Dean Martin, Perry Como) sont reléguées. La jeunesse se reconnaît dans une musique plus virile et plus sexy. C'est le temps du rock'n roll et de ses idoles (Elvis Presley, Cliff Richard, Paul Anka). La jeunesse américaine découvre dans cette musique communément appelée par les adultes « musique de « nègre» un exutoire à son envie d'en découdre avec la société. C'est pourquoi rock et violence ont longtemps été associés.

 

Jean Jième : ce film a marqué ma jeunesse à la fois par la violence de son propos mais surtout grâce au souvenir impérissable de l'extraordinaire puissance de son introduction musicale: la musique de Rock Around The Clock.

 

A Bruxelles : cinéma Caméo : Blackboard Jungle du 24 au 30 août 1956

 

BILL HALEY DANS SON PROPRE RÔLE

 

 

http://www.amourdurocknroll.fr/pages/1956_la_france_decouvre_bill_haley_et_le_film_rock_around_the_clock.html

 

Au cours des années 50, Bill Haley va poursuivre sur sa lancée en sortant un nouveau tube : See You Later Alligator.

Il interprètera lui-même son propre rôle dans Rock Around The Clock.

Sorties cinéma : Acropole - Ambassador - Scala du 19 au 25 octobre 1956. Ambassador et Scala du 26 octobre au 1er novembre 1956. Century du 21 au 27 décembre 1956. Le nouveau Roxy : du 28 décembre 1956 au 3 janvier 1957.

 

 

CONCERTS EN BELGIQUE - 1958

 

Juke Box N° 25 du 1er novembre 1958 : "Comme annoncé le mois dernier, les rois du rock and roll, Bill Haley et les Comets viennent en Belgique fin octobre. Monsieur Bylois, directeur du Benelux Theater, nous signale que Bill Haley sera :


- A Bruxelles, Palais des Beaux Arts, le 30 octobre
- A Anvers, Ancienne Belgique, le 31 octobre (matinée et soirée)
- A Gand, Vélodrome d'hiver, le 8 novembre (soirée)
- A Liège, Forum, la nuit du 8 au 9 novembre.

 

Bill Haley 1990

 

TÉMOIGNAGE D'UN ANONYME

 

En 1958, j'étais "chasseur" à l'hôtel Métropole, pendant la durée de l'Expo, afin de rapporter un peu de sous à la maison. Bill Haley était venu avec ses "Comets" loger à  l'hôtel Métropole, qui était le "must" à l'époque.

 

La réception m'avait envoyé porter le courrier à Bill Haley. Il était là avec ses copains, prêts à partir aux Galeries Anspach pour y signer les autographes lors d'une conférence de presse.

 

Il avait un problème, son costume gris brillant était chiffonné par le voyage et il fallait le faire repasser en urgence. Voilà que Bill Haley, sous les rires de son band, enlève sa veste et son pantalon pour me les donner à porter au pressing de l'hôtel. et le voilà en caleçon boxer américain rayé, à faire semblant de jouer de la guitare.

 

Pour moi, gamin de 15 ans, voir Bill Haley dans une telle tenue, simulant Rock around the Clock c'était un évènement unique. Ce jour-là, j'ai fait connaissance avec le monde du rock d'une manière surprenante..

Jacques (Yash)

 

À la salle Elckerljk à Anvers, le jeudi 28 septembre 1972

Show filmé par la BRT et présenté par Jan Theys,

 

Interview de BILL HALEY parue dans le mensuel Juke Box N° 24 du 1er octobre 1958

 

Bill Haley and his Comets (Juke Box N° 23 du 1/9/1958)

 

 

Juke Box : Quelle est votre définition du Rock and Roll ?


Bill Haley : Ce style repose sur des bases folkloriques très solides :
- le "rhythm and blues" qui comprend le genre de musique qui se vend à la clientèle des Noirs et qui comprend aussi bien des disques de danse, des ensembles vocaux que des blues authentiques.
- le "Country and Western", ou si vous préférez, la musique de "cow-boys". Nous en avons tiré une sorte de "cocktail", un peu du blues de douze mesures, réduit à sa plus simple expression et joué avec un swing du tonnerre, le tout enveloppé dans les éléments  rythmiques du "Country and Western" et servi très "hot".


Juke Box : Vos antécédents musicaux vous ont-ils aidé dans la découverte de cette nouvelle formule musicale


Bill Haley : C'est vers l'âge de 15 ans que j'ai gagné mon premier argent en tant que musicien, dès ce moment j'ai choisi ce métier et commencé à parcourir les routes en quête d'engagements. Finalement, j'ai fait partie d'un groupe "country and western" : "The Down Homers" mais pas très longtemps. J'ai réussi enfin à former mon propre orchestre, les "Saddlemen". Ceci se passait dans une ville (*) de Pennsylvanie où nous décrochâmes un  engagement à la radio qui durera 6 ans.
(*Warwick)

 

Juke Box : Vous avez alors changé le nom de votre orchestre ?


Bill Haley : Oui. A la longue nous avons pensé qu'il serait bon d'apporter quelque chose de neuf à notre style et de changer le nom du groupe. En 1951, nous adoptions Bill Haley's Comets en souvenir de l'astronome anglais Halley, qui en 1682 découvrit une comète qui fut baptisée : Halley's Comet, et nous commençâmes à pratiquer un style beaucoup  plus rythmé qu'auparavant.

 

 

 

 

Bill Haley in Belgium

Photo©Stephan Koenig

 

CONCERTS EN 1974

 

Il faudra attendre 1974 pour revoir Bill Haley en Belgique. Il se produira début mai à Bruxelles à l'Ancienne Belgique et ensuite le 14 mai au Conservatoire de Liège.

 

Photo de gauche :

 

De gauche à droite : Ray Cawley, basse et vocals - Rudy Pompilli, sax ténor - Freddy Moore, batterie - Bill Haley, guitare rythmique et vocals - Nick Masters, guitare solo, guitare électrique espagnole et vocals et derrière, en retrait mais invisible : Ray Parsons, steel et guitare solo, vocals.

 

 

: Rudy Pompilli

Pompilli in Belgium