LES PIONNIERS DU ROCK

 

Retour sur la page de BIENVENUE
 
Retour sur INDEX : LES PIONNIERS DU ROCK
Paul André - J.Jième fondateurs de l'agence Century
Jean-Noël Coghe, reporter rock- bio
Piero Kenroll, le pionnier de la presse rock francophone
Ludo Debruyn - Lion Promotions - Mardeb.
Francine Arnaud, la maman du rock belge RTB
Paul Coerten, le photographe des années 60-80
Erik Machielsen - photos et chasseur d'autographe
Jean Martin, impresario
Jean-Hubert De Groot, album photo concerts et artistes des années 60
Genesis et la Belgique
Les cinq Pop Hot Shows
Bob Dylan,Hugues Aufray et la Légion d'honneur
Onyx Club - Sibémol-Jack Say - Studio Des
Studios enregistrements années 50-60-70
CHRONIQUE 1960-1965 CHRONIQUE 1966-1972 CHRONIQUE 1973-1980 LES PIONNIERS DU ROCK GROUPES BELGES
GRAVE DANS LE ROCK BIBLIO - ROCK - NEWS THE SHAKESPEARES SALLES DE CINEMA COUPS DE FILMS LIENS

GENESIS ET L'AGENCE CENTURY - 1971

 

raconté par Jean Jième

 

 

 

 

Printemps 1970. L’agence Century  est en pleine activité depuis le début de l’année. Paul André et moi sommes parvenus à créer des contacts de plus en plus fructueux avec les agences de spectacle à Londres.  Nos cinq Pop Hot Shows nous ont particulièrement aidés à nous faire connaître davantage.


Nous sommes désormais suffisamment considérés par le petit monde fermé du showbiz  de la pop que pour recevoir quotidiennement plusieurs coups de fil d’Angleterre et des autres pays limitrophes, qui nous adressent  des propositions pour engager leurs groupes.

 

 

Pour nous tenir au courant de l’évolution phénoménale de la pop music, nous parcourrons chaque semaine la bible du show business : le Melody Maker. Ainsi ne sommes-nous pas pris au dépourvu lorsque certaines agences  tentent (parfois) de  nous vanter les mérites (immérités) de leurs poulains.

 

En effet, dans ce métier,  il vaut mieux se tenir informé en permanence et avoir assez de flair que pour ne pas céder à l’envie de miser sur un mauvais cheval.

 

Il faut savoir qu’à l’époque notre pays bénéficiait déjà d’un réel capital de sympathie auprès des Anglais.

 

Tout d’abord parce que nous parlions volontiers leur langue, mais aussi  parce que la Belgique se trouvait au carrefour de plusieurs pays : France, Hollande, Allemagne.

Notre  petit pays représentait donc une sorte de tête de pont sur le continent, ce qui permettait de tester le niveau de popularité  des groupes british qui y débarquaient.


C'est ce qui explique que c'est sur le sol belge que les Who, Kinks, Moody Blues, Pink Floyd, sont venus donner leurs premières prestations sur le continent. Avant le public français.

 

 

 

Côté  télévision, le service des Variétés de la RTB orchestré par Nicolas Résimont et Ernest Blondeel a finalement accepté le principe d’une émission pop « exclusivement » destinée aux  jeunes. Elle a été confiée à Pierre Meyer, qui en est devenu le  producteur. Le nom de l’émission : Pop Shop. Son heure de diffusion : les jeudis à 18H20.

 

Bien entendu, dès l’annonce de cette nouvelle, saluée tous les fanas de bonne musique, nous avons immédiatement pris contact avec Pierre Meyer pour lui expliquer que notre spécialité consistait à faire venir mensuellement des groupes d’Angleterre.

 

Ce dernier comprend très vite qu’avec notre concours il ne devra pas beaucoup se fatiguer pour entamer des démarches auprès  des agences anglaises. Le boulot lui sera mâché et servi sur un plateau d'argent. Forcément ! Car nous avons besoin de lui. 

 

 

Nous lui faisons la proposition suivante : dans la mesure du possible, il nous engagera les groupes anglais que nous faisons venir pour la première fois en Belgique. A Paul André et à moi de leur trouver des galas. A lui de les prendre dans son émission. Pour les Anglais, c’est la solution idéale.  D’une part leurs artistes auront du travail sur le continent, d’autre part, ils se feront connaître en passant  à la télé.

 

Nous lui  avons expliqué que si la plupart d’entre eux n’étaient pas encore de grosses vedettes, certains le deviendraient à terme … Nous ne pouvions pas mieux dire !

 

Grâce à cette formule, nous ferons ainsi venir des dizaines d’artistes à des prix défiants toute concurrence. Parmi eux, Genesis, Vander Graaf Generator, Stud, Black Widow, Savoy Brown, East of Eden et tant d’autres.

 

 

GENESIS À LA FERME V.

7 MARS 1971

 

A ma connaissance, aucune photos de Genesis n'ont été prises ce jour-là à la Ferme V. Sans doute, le manque

de lumière y est-il pour quelque chose. Quant aux appareils avec flashs, ils ne courraient pas les rues.

Avis aux amateurs qui auraient immortalisé ce moment "historique".

 

J’ai bien entraperçu   le nom du groupe dans le Melody Maker au programme de toute une série de clubs londoniens. Mais, apparemment, ils ne sont pas encore très connus. Style trop personnel ? Trop spécial ?   Pas pour longtemps.

 

Piero Kenroll, jeune journaliste à Télé Moustique, entretient des contacts réguliers avec la firme Charisma Records et son boss Tony Stratton Smith. Ce dernier vient de lui faire parvenir un album de Genesis. Depuis, il l'écoute en boucle et se prend à rêver de le découvrir sur une scène belge.

 

Lorsque Paul me fait part de sa proposition  de faire venir Genesis à Bruxelles, je  n’ai pas encore écouté leur album Trespass. Ce que je ne vais pas tarder à faire.

 

Ce n'est pas tout. Piero nous explique qu’avec deux copains, ils ont débusqué un lieu insolite dans la commune de Woluwe-St-Lambert, une vieille ferme, pratiquement à l’abandon, qui pourrait fort bien servir de lieu de concerts pop. En fait, il s’agit de la ferme Verheyleweghen, qui bientôt s’appellera plus simplement Ferme V.

 

 

Après renseignements,  Paul finit par débusquer l’agence qui s’occupe de Genesis. Il  s’agit de Terry King Associated. Il y retrouve une vieille connaissance, Peter Gomely, qui se montre à la fois surpris et enthousiaste face à sa demande. 


En quelques jours, un accord oral est conclu.  Il stipule que Genesis se produira le  dimanche 7 mars  à Bruxelles, suivi le mardi 9 d’une captation télé dans Pop Shop.  Nous arrivons à convenir d’un prix forfaitaire de deux cent livres, ce qui peut paraître dérisoire aujourd’hui ; mais à l’époque cela représentait 600 € ce qui n’était pas si mal que ça.

 

Lire : La Ferme V et Genesis - Gravé dans le rock

 

 

 

Jean Jième : Il est indéniable que la cote d’amour engendrée par  la prestation de Genesis à la Ferme V, leur passage dans l’émission  Pop Shop, le tam tam savamment orchestré par Piero dans  sa rubrique rock de Télé Moustique et le réveil des  disquaires (qui se sont mis à vendre leurs albums) a contribué à doubler la confiance de ce « jeune groupe » plein de promesses.


Cet engouement spontané, hors des  frontières du Royaume-Uni, a sûrement encouragé Tony Stratton Smith à croire encore un peu plus en ses poulains.

 

D’ailleurs Peter Gabriel a su rester reconnaissant à l'égard de Piero pour l’avoir fait sortir de son  île.

 

Il a également prouvé sa gratitude envers le  photographe Paul Coerten, (qui  suivit sa carrière durant de longues années)  en acceptant de préfacer son superbe album photos  Golden Years.


Quant à moi,  je me souviens de sa simplicité et de sa gentillesse, lorsqu’il prit sur ses genoux ma petite  fille Nathalie, dans le rez de chaussée que j'occupais rue Charles Gratry à Schaerbeek.

 

Oui, vraiment, dans l’histoire du show-biz belge, Genesis reste  bel et bien un cas unique.

 

 

POP SHOP

 

Genesis © Paul Coerten 23 mars 1972

 

CLOSE UP - PHOTOS D'ÉPOQUE

 

Pour la promotion du groupe, Tony Stratton Smith nous a envoyé à l'époque des dizaines de photos ( format 18 x 24 sur papier glacé) de chacun des membres du groupe. Seul manquait Steve Hackett. Je suis sûr qu'il nous pardonnera ce qui n'est pas un oubli de notre part.

 

Peter Gabriel années 70

Peter Gabriel (vocal et flûte)

Tony Banks années 70

Tony Banks (claviers)

Phil Collins années 70

Phil Collins (drums)

M.Rutherford années 70

Mike Rutherford (basse)

 

LA BIO ORIGINALE MADE IN ENGLAND

 

Genesis Biography 1970

 

GENESIS - PRESSE ANGLAISE

 

 

Article paru dans Sounds/Jerry Gilbert

 

 

Article paru dans Melody Maker/Michael Watts

 

Genesis bio 1970

Melody Maker/Chris Welch - 1970

 

 

LIRE :

GENESIS EN BELGIQUE PÉRIODE 1971- 1972

PÉRIODE 1974 - 1976

 

Charisma's new baby

Genesis - Forest-National 1975 © Paul Coerten

 

Peter Gabriel en solo - Forest-National 1978 © Paul Coerten