CINÉS DE QUARTIER

 

Retour sur la page BIENVENUE

 

 

INDEX DESANCIENS CINÉMAS DE QUARTIER

 

 

 

ANCIENS CINÉMAS D'ANDERLECHT

 

ANCIENS CINÉMAS d'ETTERBEEK

 

ANCIENS CINÉMAS D'IXELLES

 

 

ANCIENS CINÉMAS DE JETTE

 

 

ANCIENS CINÉMAS DE SAINT-GILLES

 

 

ANCIENS CINÉMAS DE SAINT JOSSE

 

 

ANCIENS CINÉMAS DE SCHAERBEEK

 

 

ANCIENS CINÉMAS DE UCCLE

 

ANCIENS CINÉMAS DE WOLUWE-SAINT-PIERRE

 

 

 

 

Robert Mawet : Ciné Variétés à Waremme, comme autrefois

 

 

CHRONIQUE 1960-1965 CHRONIQUE 1966-1972 CHRONIQUE 1973-1980 LES PIONNIERS DU ROCK GROUPES BELGES
BIBLIO ROCK CINÉS DU CENTRE VILLE CINÉS DE QUARTIER PROGRAMMATION TOUT BRUXELLES CINÉ DOCS
 

ANCIENNES SALLES DE CINÉMA DE WOLUWE-SAINT-PIERRE

 

ASTRID - 68, rue Stuyvenberg - 540 pl.


CENTRAL -17, avenue Charles Thielemans -720 pl

 

STOCKEL- 17, avenue Hinnisdael - 681 pl.

 

Source : Raymond Van Thournout

 

 

ASTRID

1944- 5.12.1963

 

68, rue Stuyvenberg

540 sièges

 

Montage réalisé par Annette Pieters

 

 

Ciné Astrid

 

TÉMOIGNAGE

Annette Pieters

 

 

CINQ, DIX, QUINZE FRANCS …

 


Á première vue, le prix des places nous reléguait d’emblée dans la catégorie sociale à laquelle nous appartenions, mais pourtant celles à 5 francs me semblaient un « must », et je trouvais même ridicule que l’on puisse s’asseoir au fond de la salle, même si c’étaient les seuls sièges capitonnés de velours rouge.


Collée à l’écran, en attendant avec impatience la musique d’introduction de la « Fox Movietone News », j’attendais le film du samedi soir accompagnée de mes sœurs et de ma mère toujours à ma droite pour la « censure » qu’elle décidait avec sa main sur mes yeux pour les passages de certains films que je n’aurais pas été autorisée à voir comme « Maria Goretti », les imaginer n’était pas mieux.


Ce petit cinéma de quartier ne payait pourtant pas de mine, coincé entre trois rues, il était cependant pendant deux heures le monde merveilleux du rêve dans lequel je me délectais.


Pour l’époque la programmation était remarquable.


A la caisse, se trouvait invariablement une femme sans âge aux cheveux méticuleusement ondulés d’un blond indéfinissable, plus loin étaient épinglées des photos en noir et blanc d’acteurs, du film à l’affiche et de la future séance.


Le moment tant attendu où nous pénétrions dans la salle s’accompagnait d’un certain désordre, chacun cherchait la meilleure place.


Quelques appliques en plâtre blafardes donnaient un vague éclairage glauque, et l’entrée se faisait uniquement du côté gauche des sièges, c’était aussi l’unique sortie !


 Des nombreux films que j’y ai vus, celui qui m’a le plus impressionnée est « Le troisième homme », et sa merveilleuse musique d’Anton Karas à la cithare dans l’étrange ambiance des égouts à Vienne.


Aujourd’hui je regarde avec nostalgie cette époque où tout me semblait possible.

 

 

 

Collection Robert Mawet

 

Programme des 26 et 27 octobre 1963 - Collection Robert Mawet

CENTRAL

1959- 30.5.1968

 

 

17/21, avenue Charles Thielemans

720 sièges

 

 

Intérieur de la salle du Central - cabine de projection à l'arrière plan.

collection Robert Mawet

 

Extrait de l'annuaire général du spectacle de Belgique 1959-1960

collection Robert Mawet

 

collection Robert Mawet

 

LE STOCKEL

12.4.1956

Un des rares cinés de quartier toujours en activité.

 

Le Stockel - 2021

 

Intérieur du Stockel

 

 

17, avenue Hinnisdael

681 sièges

 

 

 

-S'il s'avère qu'une photo présente sur cette page soit soumise à des droits d'auteur,

celui-ci est invité àle signaler. À sa demande, celle-ci se verra aussitôt créditée de son nom, soit retirée.