ALBUM ROCK BELGE

 

Retour sur la page BIENVENUE
 
Retour sur l'index de Rock belge
Ablaze

Actors (The)

Arkham

Ariane et les 10-20

Babs et Babettes - Six Babs
Bob Dartsch - batteur
Brumaire
Brummel's
Buddy Brent ans the Rocking Devils
Captain Bismarck
Blue Notes (The)

Blue Rock et Armand Massaux

Buddy and the Shamrocks
Burning Plague
Burt Blanca (1960-64)
Carriage Company
Chapmans (The)

Chats Noirs (Les)

 

Cousins (Les)
Crash
Croque-Morts (Les)

Denny Vinson alias Stroff

Ducs ( Les )
Doctor Down Trip

Dollars (Les)

Downtrip
Eagles (The)
Enfants Terribles (Les)
Fellows (The)
Frangins (Les)

Freddy Nieuland - Le Wallace de Freddy; Bio complète

Godasses Vertes (Les)

Groupe Cinema

Hiroshima

Jean-Pierre Onraedt, batteur

Jelly Fish
Jenghiz Khan
Jess and James/J.J.Band
Jets et Peter Welch
John Valcke - bassiste
Jokers (The)

Kalika/Soul Fingers

King Bees (The)
Kirk Viking et ses Vikings
Klan (The)
Kleptomania 1969-74 - Les débuts (I)
Klepto en 1974 (II)
La fin de Klepto (III)

Kosmose

Lagger Blues Machine
Laurélie
Lee

Machiavel - Eurock (1976-1977)

 

Machiavel

Entre Eurock, Punk et New wave

(1978-1979)

 

Machiavel

Nouvelles Lignes (1980-1982)

 

Mec-op-Singers

 

Moby Dick

Nessie
Night Rockers
Ombres (Les)
Partisans (Les)
Pazop
Provence Recording Studio - R. van Hove

Les punks en Belgique (Kids_Mad Virgin-Passengers)

Recreation

Roberto Epis

Rockets (The) 1960-68

Salix Alba

Saphirs (Les)
Samoreds (Les)
Seabirds (V.F.)
Seabirds (NTT)

Serpents Noirs

Shakes (The)
Shers (The)
Spiders (The)
Sweet Feeling (The)
Sylvester's Team
Tomahawk Blues
Band
Tenderfoot Kids
T.U.S.H.
Two Man Sound
Vacation
Wallace Collection - 1969L'envolée vers la gloire (1/1)
Wallace Collection - 1969L'envolée vers la gloire (2/1)
Wallace Collection - 1970La rançon de la gloire
Wallace Collection - Le crépuscule (1971).
Wallace Collection 69-71 Discographie complète
Waterloo
Reliques du Rock: Bowlers-Black Birds-Crash Cyclops-Memphis- 1815 Challengers -Lucky.Jones
Valérie Pascal-Liliane- Clandestins_Tempêtes
CHRONIQUE 1960-1965 CHRONIQUE 1966-1972 CHRONIQUE 1973-1980 LES PIONNIERS DU ROCK GROUPES ROCK
BELGES

GRAVÉ DANS LE ROCK BIBLIO - ROCK
NEWS
THE SHAKESPEARES CINEMA - SALLES
COUPS DE FILMS
LIENS
 

 

ROCK BELGE / ALBUM SOUVENIRS

 

BIRD AND THE BEES - 1968

 

FIN DU SYLVESTER'S TEAM

 

LA TRANSITION AVEC BIRD AND THE BEES

 

 

INTERVIEW de Sylvain Vanholme

 

Jean Jième  : Lorsque l'on s'en réfère à tes influences musicales, on constate que tu as écrit tes compositions en fonction de tes goûts personnels : Everly Brothers, puis Kinks, James Brown, Moody Blues etc…

 

Tu n'évoques pas les Beatles. Et pourtant, leur influence est très nette sur l'album que tu sortiras plus tard avec Wallace Collection.

 

Sylvain Vanholme : Et pas un peu ! Lorsque Sergent Pepper est sorti, je peux dire que j'ai dormi avec. Je planais au dessus de mes pompes. J'étais fasciné par la richesse des sonorités, par leur prodigieuse inventivité.

 

C'était un album en avance sur son temps et qui a influencé tous les musiciens du monde.

 

Ceci dit, comme j'étais en recherche permanente d'un souffle créateur, j'ai été très impressionné également par Eric Burdon, qui avait introduit un violoncelle dans les Animals.

 

Ça c'était du jamais vu. Beatles et Animals ont donc contribué à asseoir la suite de ma carrière.

 

 

 

Sylvain en 1965

 

Jean Jième : On est début 1968, qu'est ce qui a motivé ta décision de mettre un terme à la carrière du Sylvester's Team ?

 

Sylvain Vanholme : Il existe plusieurs raisons. Tout d'abord, J'ai éprouvé le besoin de passer à autre chose, à changer de registre. Je voulais former un véritable groupe à cordes, produire un 45 tours plus commercial de manière à voir jusqu'où celui-ci pourrait nous mener. J'estimais qu'avec tous les changements de style que nous avions fait subir au Sylvester's Team, celui-ci était brûlé.

 

 

Bird and the bees

Les "anciens" reconvertis en Bird and the Bees -séance de karting.

 

 
TIGER DANCE - HOLD THE LINE
 

Jean Jième : D'où la sortie de deux nouveaux titres sous un nom d'emprunt : Bird and the Bees ?

 

Sylvain Vanholme : Bird and the Bees n'a existé que le temps d'un 45 tours. Certains penseront que Tiger Dance et Hold the line est le sixième single du Sylvesters' Team et ils n'ont pas tout à fait tort. Mais ça dépend de quel point de vue on se place.

 

Jean Jième : Le disque s'est réalisé avec le concours de ton équipe habituelle ?

 

Sylvain Vanholme : Jean-Marc, Freddy, Gégé, Marc et des musiciens de studio pour les cordes et les cuivres.

Jean Jième : Vous avez joué sur scène avec Bird and the Bees ?

 

Sylvain Vanholme : On a fait quelques concerts, notamment au Casino de Knokke, accompagné de deux danseuses.

 

Au fond pour moi Bird and the Bees préfigure le grand changement d'orientation dans ma carrière. Car c'est dans la foulée de Hold the line que se profilent les futurs contours de ce qui deviendra le Wallace.

 

Vanholme/Gossens - Vogue VB 067
1968-Production Jean Martin

 

Jean Jième : J'ai entendu dire que Tiger Dance avait été conçu pour satisfaire une commande de type publicitaire ?

 

 

Sylvain Vanholme : C'est une idée qui a émergé du Secrétariat des Artistes.

 

 

Jean Martin était parvenu à persuader la section marketing de chez Esso, qui venait de lancer son slogan Put a tiger in your tank, de produire un 45 tours, qui serait distribué gratuitement dans toutes les stations du consortium.Jean m'a demandé de voir ce que je pourrais faire. J'ai gardé l'idée du tigre et j'ai écrit les paroles Put the tiger in my feet.

 

Comme je ne voulais pas que le Sylvester's Team tombe dans le piège de l'orchestre des Samoreds (associés aux chips) , j'ai brouillé les pistes en sortant le 45 tours sous un nom inconnu de tout le monde.

 

Je ne me voyais pas vanter les mérites d'Esso au-delà d'un titre. Mais l'opération nous a plutôt bien réussi car grâce à notre nouveau nom, nous nous sommes ouverts des portes en Flandres.

 

On a été repéré par le D.J. Mike Verdrengh, déjà très populaire, qui nous a trouvé divers engagements, notamment dans des boites à la mode comme au Corso à Louvain.

 

Sylvain Vanholme: Récemment, j'ai réécouté les deux plages du Bird and the bees. Dans Tiger Dance, j'ai été plutôt surpris par ma manière de chanter.

 

J'avais oublié que j'avais joué simultanément sur deux types de tessitures; d'une part, la manière carrément rauque et puis tout de suite après les falsettos super aigus.

 

On était bien dans la soul music à la sauce James Brown. On reconnait également la voix cristalline de Freddy.

 

Jean Jième : Hold the line marque un virage à 180°. On est sur une autre planète. On sent l'influence Beatles.

 

Sylvain Vanholme : Sans doute ais-je toujours su m'adapter aux modes et aux styles musicaux des différentes périodes que j'ai traversées.

 

Tiger Dance m'était dicté par la nécessité de faire danser le public lors de nos prestations scéniques. Tandis qu'avec Hold the line je pouvais vraiment sortir ce que j'avais dans la tête.

 

Le côté soft, à la Beatles, annonce de toute évidence le son Wallace. J'aime aussi beaucoup cette chanson.

 

 

Philippe Colinge : Quand j'ai fait entendre Hold the line à des amis étrangers, ils m'ont dit qu'ils ne comprenaient pas qu'une telle merveille n'ait jamais été rééditée en CD quelque part. Pour moi, c'est le le chaînon manquant entre le Sylvester's Team et Laughing Cavalier.

 

 

 

Bird and the Bees sur youtube