ALBUM ROCK BELGE

 

Retour sur la page BIENVENUE
 
Retour sur l'index de Rock belge
Ablaze

Actors (The)

Arkham

Ariane et les 10-20

Babs et Babettes - Six Babs
Bob Dartsch - batteur
Brumaire
Brummel's
Buddy Brent ans the Rocking Devils
Captain Bismarck
Blue Notes (The)

Blue Rock et Armand Massaux

Buddy and the Shamrocks
Burning Plague
Burt Blanca (1960-64)
Carriage Company
Chapmans (The)

Chats Noirs (Les)

 

Cousins (Les)
Crash
Croque-Morts (Les)

Denny Vinson alias Stroff

Ducs ( Les )
Doctor Down Trip

Dollars (Les)

Downtrip
Eagles (The)
Enfants Terribles (Les)
Fellows (The)
Frangins (Les)

Freddy Nieuland - Le Wallace de Freddy; Bio complète

Godasses Vertes (Les)

Groupe Cinema

Hiroshima

Jean-Pierre Onraedt, batteur

Jelly Fish
Jenghiz Khan
Jess and James/J.J.Band
Jets et Peter Welch
John Valcke - bassiste
Jokers (The)

Kalika/Soul Fingers

King Bees (The)
Kirk Viking et ses Vikings
Klan (The)
Kleptomania 1969-74 - Les débuts (I)
Klepto en 1974 (II)
La fin de Klepto (III)

Kosmose

Lagger Blues Machine
Laurélie
Lee

Machiavel - Eurock (1976-1977)

 

Machiavel

Entre Eurock, Punk et New wave

(1978-1979)

 

Machiavel

Nouvelles Lignes (1980-1982)

 

Mec-op-Singers

 

Moby Dick

Nessie
Night Rockers
Ombres (Les)
Partisans (Les)
Pazop
Provence Recording Studio - R. van Hove

Les punks en Belgique (Kids_Mad Virgin-Passengers)

Recreation

Roberto Epis

Rockets (The) 1960-68

Salix Alba

Saphirs (Les)
Samoreds (Les)
Seabirds (V.F.)
Seabirds (NTT)

Serpents Noirs

Shakes (The)
Shers (The)
Spiders (The)
Sweet Feeling (The)
Sylvester's Team
Tomahawk Blues
Band
Tenderfoot Kids
T.U.S.H.
Two Man Sound
Vacation
Wallace Collection - 1969L'envolée vers la gloire (1/1)
Wallace Collection - 1969L'envolée vers la gloire (2/1)
Wallace Collection - 1970La rançon de la gloire
Wallace Collection - Le crépuscule (1971).
Wallace Collection 69-71 Discographie complète
Waterloo
Reliques du Rock: Bowlers-Black Birds-Crash Cyclops-Memphis- 1815 Challengers -Lucky.Jones
Valérie Pascal-Liliane- Clandestins_Tempêtes
CHRONIQUE 1960-1965 CHRONIQUE 1966-1972 CHRONIQUE 1973-1980 LES PIONNIERS DU ROCK GROUPES ROCK
BELGES

GRAVÉ DANS LE ROCK BIBLIO - ROCK
NEWS
THE SHAKESPEARES CINEMA - SALLES
COUPS DE FILMS
LIENS
 

ROCK BELGE / ALBUM SOUVENIRS

 

N E S S I E

 

1976-1979

 

 

NESSIE : DEUX ANS DANS UNE CAVE ET PUIS ...

(article de P.K. - Télémoustique N° 2752)

 

 

VERVIERS doit avoir quelque chose qui pousse les gens au rock. Les mauvaises langues disent que c'est la bière, mais peut- être est-ce simplement un certain esprit frondeur teinté d'humour qui fait que les Verviétois aiment ce qui chatouille l'ordre établi.

 

Les TENDERFOOT KIDS furent un des premiers groupes belges à se faire remarquer sur le plan national, ils étaient de Verviers. Il y eut LAURELIE, d'où sortit PETER RAPSAT, qui fit du très bon rock avant de devenir Pierre Rapsat. Il est de Verviers.

 

Et maintenant, il y a ce groupe étonnant, dont l'exemple pourrait servir à pas mal de formations de chez nous : NESSIE. Celui qui a tout fait tout seul, ou presque.

 

Non seulement Nessie compose ses propres morceaux et les inter­prète, mais il a enregistré son premier album à ses frais et s'est occupé lui-même de la distribution. Et c'est un succès! Déjà plus de mille exemplaires vendus. Un chiffre qui n'a l'air de rien, mais qui dépasse les ventes habituelles en Belgique de noms plus connus, comme Marshall Tucker Band, Suicide, Gong, Radio Stars, Link Wray, Earthquake, Taper Zukie, Buzzcocks, Be Bop De Luxe, 999, Sham 69, Russ Ballard, Pirates, Jean-Luc Ponty, Dictators, Rick Derringer et Frankie Valli, par exemple, qui, eux, bénéficient de l'appui des grosses firmes de disques.

 

Au niveau régional, une excellente opération : « Il nous fallait vendre entre 250 et 300 disques pour amortir nos frais », expliquent les membres de Nessie.

 

Maintenant, ils font du bénéfice. Ce n'est pas la fortune : tout au plus, le groupe peut-il espérer toucher quelque 40 francs par disque, mais c'est très encourageant.

 

Joseph Pons

 

 

Daniel Sarlat

 

 

Jean-Marie Blanche

 

C'est d'ailleurs le courage du groupe qui est à la base de tout cela, Ils ont tous dépassé la trentaine, les gars de Nessie. Ce sont des musiciens chevronnés qui comme beaucoup dans notre pays ont fait « du bal » pendant plusieurs lustres.

 

Puis, il y a deux ans, fatigués de chanter les autres, ils ont décidé d'être plus créatifs et se sont enfermés dans une cave... pour travailler, répéter. « Travailler aussi longtemps sans contact avec le public n'est possible que lorsque, comme chez nous, il y a un véritable esprit de groupe, précisent-ils. Nous nous entendons très bien et nous ne sommes pas le genre à viser le fric avant tout. »

 

 

Pourtant de l'argent, il en faut pour réaliser un disque à ses propres frais. Combien exactement ? « Cela nous est revenu à quelque chose comme 100.000 francs, le pressage des 250 premiers exemplaires compris. » Donc pas tellement plus cher que certains instruments, ou une bonne sono. Il est vrai que, dans ce cas, il est possible d'avoir un crédit.

 

Nous avons tout simplement emprunté l'argent nécessaire auprès d'une société de prêts. Le fait que nous ayons tous un boulot régulier en dehors de la musique nous a servi de garantie.

 

Oh ! nous avons eu nos difficultés. Nous n'étions pas du tout habitués à travailler en studio et nous devons beaucoup au magnifique travail de notre producteur Michel Dickenscheid sans lequel le disque ne serait pas là. En effet, au début, nous voulions simplement enregistrer une bande de démonstration, un « demo », pour la proposer à des firmes de disques.

 

Henri Leruth

 

 

Photos : P. Coerten

 

Nous avons fait dans ce sens quelques essais infructueux, et Dickenscheid nous a persuadés que c'était assez bon pour sortir tel quel. Nous avons alors cherché quelqu'un qui ait des points communs avec nous pour réaliser la pochette, et nous sommes tombés sur un jeune gars de dix-sept ans qui nous a fait quelques projets, dont nous avons retenu le meilleur.

 

Le fait d'avoir une belle pochette est assez onéreux, ça va chercher dans les 20.000 balles pour le cliché. Mais les résultats sont là. Nous avons d'ailleurs été les premiers surpris par le succès. Nous ne nous faisions pas trop d'illusions, nous savions que nous étions limités, on ne se monte pas le cou. »

 

Serait-ce donc là une solution aux problèmes des groupes de chez nous ? « Nous voudrions, bien sûr, aller plus loin, mais ce que nous aimerions surtout, c'est que notre expérience donne envie à d'autres musi­ ciens d'essayer la même chose. C'est fou le nombre de groupes valables qu'il y a dans notre région, de bons musiciens. Mais ils n'OSENT pas. »

 

A propos de région, quel est, diable, le rapport entre le nom de Nessie, surnom du monstre du loch Ness, et Verviers ? « Cela provient tout simplement de ce que nous croyons qu'une musique doit être authentique, correspondre aux goûts et aux aspirations de ceux qui la pratiquent. Un vrai punk, par exemple, est un type qui est dans la merde et qui le crie au monde, pas quelqu'un qui suit une mode.

 

Nous, nous sommes passionnés d'une certaine littérature répandue en Ecosse, en Irlande et en Angleterre, qui traite de sujets entre la réalité et la légende. C'est quelque chose qui correspond à nos tempéraments et à notre musique, et le nom Nessie, c'est un peu ça le côté fabuleux, légendaire, tout en gardant une base dans la réalité. Notre façon à nous d'être authentiques. »

P. K.

 

 

THE TREE

 

1977



1. Gold digger ghost
2. Tree
3. Love dreamer
4. The weapon
5. Vivid memories
6. The world of the tree
7. Rumble of drums

Durée : 29:08

- JM James Blanche / drums, vocals
- Bill Pons / bass, vocals
- Henri Leruth / piano, mellotron, keyboards, vocals

1979

HEAD IN THE SAND


 

1. Too much money
2. Looking in your eyes
3. A song of war
4. Lightning stars
5. Spanish singer
6. Unreal Boy
7. It's a new day dawning
8. Head in the sand

Durée : 39:45

- JM James Blanche / drums, vocals
- Bill Pons / bass, vocals
- Henri Leruth / piano, mellotron, keyboards, vocals
- Daniel Sarlet / synthesizers, guitars, vocals