ALBUM ROCK BELGE

 

Retour sur la page BIENVENUE
 
Retour sur l'index de Rock belge
Ablaze

Actors (The)

Arkham

Ariane et les 10-20

Babs et Babettes - Six Babs
Bob Dartsch - batteur
Brumaire
Brummel's
Buddy Brent ans the Rocking Devils
Captain Bismarck
Blue Notes (The)

Blue Rock et Armand Massaux

Buddy and the Shamrocks
Burning Plague
Burt Blanca (1960-64)
Carriage Company
Chapmans (The)

Chats Noirs (Les)

 

Cousins (Les)
Crash
Croque-Morts (Les)

Denny Vinson alias Stroff

Ducs ( Les )
Doctor Down Trip

Dollars (Les)

Downtrip
Eagles (The)
Enfants Terribles (Les)
Fellows (The)
Frangins (Les)

Freddy Nieuland - Le Wallace de Freddy; Bio complète

Godasses Vertes (Les)

Groupe Cinema

Hiroshima

Jean-Pierre Onraedt, batteur

Jelly Fish
Jenghiz Khan
Jess and James/J.J.Band
Jets et Peter Welch
John Valcke - bassiste
Jokers (The)

Kalika/Soul Fingers

King Bees (The)
Kirk Viking et ses Vikings
Klan (The)
Kleptomania 1969-74 - Les débuts (I)
Klepto en 1974 (II)
La fin de Klepto (III)

Kosmose

Lagger Blues Machine
Laurélie
Lee

Machiavel - Eurock (1976-1977)

 

Machiavel

Entre Eurock, Punk et New wave

(1978-1979)

 

Machiavel

Nouvelles Lignes (1980-1982)

 

Mec-op-Singers

 

Moby Dick

Nessie
Night Rockers
Ombres (Les)
Partisans (Les)
Pazop
Provence Recording Studio - R. van Hove

Les punks en Belgique (Kids_Mad Virgin-Passengers)

Recreation

Roberto Epis

Rockets (The) 1960-68

Salix Alba

Saphirs (Les)
Samoreds (Les)
Seabirds (V.F.)
Seabirds (NTT)

Serpents Noirs

Shakes (The)
Shers (The)
Spiders (The)
Sweet Feeling (The)
Sylvester's Team
Tomahawk Blues
Band
Tenderfoot Kids
T.U.S.H.
Two Man Sound
Vacation
Wallace Collection - 1969L'envolée vers la gloire (1/1)
Wallace Collection - 1969L'envolée vers la gloire (2/1)
Wallace Collection - 1970La rançon de la gloire
Wallace Collection - Le crépuscule (1971).
Wallace Collection 69-71 Discographie complète
Waterloo
Reliques du Rock: Bowlers-Black Birds-Crash Cyclops-Memphis- 1815 Challengers -Lucky.Jones
Valérie Pascal-Liliane- Clandestins_Tempêtes
CHRONIQUE 1960-1965 CHRONIQUE 1966-1972 CHRONIQUE 1973-1980 LES PIONNIERS DU ROCK GROUPES ROCK
BELGES

GRAVÉ DANS LE ROCK BIBLIO - ROCK
NEWS
THE SHAKESPEARES CINEMA - SALLES
COUPS DE FILMS
LIENS
 

 

ROCK BELGE / ALBUM SOUVENIRS

THE MEC-OP SINGERS (1966-1970)


Freddy Evrard, Guy Bodart, Micheline Demeyer (Guest), Francy Collard,

Michel Sterkendries, André Thérasse. ( Juin 1966).

 

 

Les Mec-Op Singers sont Belges et Wallons. Ils proviennent de la région de Namur.
Ils sont le produit d’une évolution constante, tendant vers la modernité de l’époque.
Ils trouvent leur origine dans le groupe « Les Chats Noirs » (voir biographie des Chats Noirs). Au cours de l’année 1965, le groupe cherche une nouvelle voie, plus en accord avec ses ambitions musicales, et sa composition s’en voit remaniée en profondeur - au point d’acquérir un nouveau style. Les membres n’hésitent pas à ajouter à leur répertoire pop habituel quelques blues et autres « protest-songs ».

 

Le groupe est toujours dirigé par André THERASSE, guitare basse - et fin 1965 on trouve à ses côtés (par ordre alphabétique) :

 

- Guy BODART, guitare rythmique, qui possédait déjà une certaine expérience : il fut le leader d’un groupe style Shadows dénommé « les Cougars » qui passa au Golf Drouot en remportant un prix – le Tremplin probablement.
- Francy COLLARD au chant.
- Freddy EVRARD à la batterie.
- Michel STERKENDRIES – alias Mike Steven ou Stevenly – d’origine anglaise, guitare solo, chant et saxophone ; c’était un membre de l’orchestre The Rebells, originaire de la Basse-Sambre qui se produisait dans toutes les salles de la région de Charleroi ; il est accompagné de Micheline DEMEYER, son épouse, qui sera sporadiquement invitée pour renforcer les chœurs.


C’est dans le courant de la première moitié de 1966 qu’ils décident de prendre un nom un peu moins passe-partout. C’est ainsi qu’apparaît le nom des « Mec-Op Singers », qui est en fait la contraction de « Mechanical Optical Singers ».

 

 

The Mec-Op Singers – Juin 1966
André Thérasse, Freddy Evrard, Guy Bodart, Francy Collard,

Michel Sterkendries et Micheline Demeyer (Guest)

 

 

Pour mettre quelque chose d’original dans leur répertoire, André a l’idée - puisée dans un livre de messe – de mettre en travail un chant grégorien : « Dies Irae ».


L’autre idée est d’attribuer à ce chant des paroles qui racontent une histoire de lynchage dont la victime – de race noire – s’adresse à Dieu depuis sa tombe. Ces paroles sont écrites par Mike.
C’est le jeudi 16 juin 1966 qu’ils enregistrent la chanson au Studio Madeleine à Bruxelles. Le titre sera mixé le 29 juin dans le même Studio.


La partie vocale est assurée par Mike et les cœurs lancinants par tout le groupe.


Le rire sarcastique que l’on entend à la fin du morceau est celui de Robert Berry – comédien professionnel au Théâtre royal de Namur et père de Guy Bodart


L’enregistrement est réalisé à compte d’auteur car Pierre Plétinckx ne croit absolument pas en ce genre de musique qu’il estime non commerciale.


André Thérasse prend alors contact avec Jean Darlier (des Editions musicales Herman-Brauer) qui trouve l’idée audacieuse et qui accepte d’éditer et de distribuer le disque sous le label Hebra.
Le titre en face B est « Summer in Hawaï ».

 


Guy Bodart, André Thérasse, Mike Sterkendries,
Francy Collard, Micheline

Demeyer, Freddy Evrard. (juin 1966) – Cimetière de On (Marche-en-Famenne).

En quelques semaines, le 45 trs est placé pratiquement dans tous les juke-boxes du royaume ; le titre tourne dans les bars, cartonne dans les dancings et les lieux branchés du pays ; sous la pression du public qui le réclame, il finit par être diffusé sur les ondes de la RTB – malgré son caractère jugé  irrévérencieux par les animateurs de l’époque.


Au vu de ce succès, Pierre Plétinckx négocie avec Jean Darlier un contrat aux termes duquel il reprend la production des disques des Mec-Op Singers – mais en contre-partie, il en cède la distribution exclusive en Belgique au label Hebra ; un autre accord est pris concernant le partage des droits d’édition.

 

Cela étant signé, Pierre Plétinckx contacte son ami Jean Grelbin à Paris (Jean Grelbin était producteur chez « Disc’AZ ») et lui fait écouter le morceau.


D’abord interloqué, Jean Grelbin va néanmoins présenter sa « découverte » à Lucien Moris (Directeur d’Europe N°1 ainsi que distributeur des « Disc’AZ ») qui accepte de sortir le disque en France – mais en version EP - Extended Play (4 titres) – une habitude commerciale à l’époque dans l’Hexagone.


C’est ainsi que 2 nouveaux titres sont enregistrés en toute hâte pout la France (Pep pills et Only lonely me).

 

Francy Collard, David Dandoy, Micheline Demeyer (guest), Freddy Evrard, Mike Sterkendries, André Thérasse - (septembre 1966).

 

 

C’est en décembre 1966 que la carrière du groupe démarre réellement. « Dies Irae » passe régulièrement en radio et réussit même à se classer 3ème au Hit Parade de SLC – Salut les Copains.
Parallèlement, les ventes décollent partout. La version originale est distribuée dans différents pays et plusieurs artistes en font une adaptation locale.


Par ailleurs, depuis l’été 1966, le groupe fait de plus en plus de galas et Francy Collard qui ne se sent plus en adéquation avec ce rythme de prestations décide de se retirer de la formation.


Désormais, c’est Mike qui assurera seul la partie chantée des morceaux. Son timbre de voix bien particulier est une signature qui singularise encore plus les chansons des Mec-Op Singers.


Guy Bodart, qui avait quitté le groupe pour effectuer son service militaire, avait déjà été remplacé en septembre 1966 par David Dandoy, un ancien guitariste de André Brasseur.


 

 

 

 

 

Fin 1966, le groupe est composé de  Freddy Evrard (Batterie), Mike Sterkendries (Guitare solo, chant et saxophone), André Thérasse (Guitare basse et leader du groupe) et David Dandoy (Guitare rythmique).

 

Ce sont donc ces 4 garçons qui vont se lancer à la conquête des ondes et du public parisien dès décembre 1966.

 


Freddy Evrard, Michel Sterkendries, André Thérasse, David Dandoy (Paris, décembre 1966)

 

 

AGENDA 1966 - 1967

 

Samedi 1er décembre 1966 : Apparition dans « Télé-Midi » à Lille (équivalent à FR3)

 

Mercredi 6 décembre 1966 : Interview radio à Europe N°1 à Paris

et Musicorama à l’Olympia à Paris.

 

Mercredi 14 décembre 1966 : Conférence de presse au bar Martini à Bruxelles (Rendez-vous des artistes).

 

Mercredi 21 décembre 1966 : Prestation télévisée dans l’émission de variétés « Tilt » de Michèle Arnaud tournée à la  Locomotive, située sous le Moulin Rouge à Paris.

 

Jeudi 22 décembre 1966 : Tournée des diverses radios parisiennes pour une série d’interviews avec le public-relations des éditions Paul Beusher.

 

Vendredi 13 janvier 1967 : Dies Irae étant dans le hit parade de Salut les Copains, depuis décembre 1966, la Télévision Belge produit un clip réalisé par Bob Jacqmin dans le cadre de l’émission « Vibrato ».

 

Vendredi 27 janvier 1967 : Prestation télévisée dans l’émission de variétés « Moef Ga Ga » à Hilversum (Pays-Bas).

 

Du dimanche 12 février au mercredi 22 février 1967  : Tournée en Belgique avec Pascal Danel ( Les neiges du Kilimandjaro) et Salvatore Adamo.

 

Jeudi 16 mars et le vendredi 24 mars 1967  : Prestation télévisée pour « T.V. Echo » à Bruxelles.

 

Les concerts se succèdent aussi bien en Flandre qu’en Wallonie, en France, au Grand-Duché de Luxembourg et en Hollande jusque juillet 1970.



Michel Sterkendries, Jean Gerlbin, André Thérasse, Freddy Evrard, David Dandoy

( Paris, décembre 1966) - Dans les coulisses de l’Olympia.)

 

 

 


Michel Sterkendries, Freddy Evrard (derrière Michel , David Dandoy, André Thérasse.

(Paris, décembre 1966) – Répétitions sur la scène de l’Olympia avant le gala.

 

The Mec-Op Singers - Paris, décembre 1966
André Thérasse, Michel Sterkendries, Freddy Evrard, David Dandoy.

 

Lucky Streel vient renforcer le groupe comme  percussionniste en janvier et février 1967.
Le 13 janvier 1967,  dans le prolongement de l’apparition de Dies Irae au Hit Parade de SLC – Salut les Copains , la Télévision Belge consacre au titre un clip réalisé par Bob Jacqmin dans le cadre de l’émission « Vibrato ».

 

The Mec-Op Singers - Janvier 1967 - Tournage clip Dies Irae à la RTB (1) André Thérasse, Lucky Streel, Freddy Evrard, David Dandoy,  Michel Sterkendries (à l’avant-plan).



David Dandoy, André Thérasse, Michel Sterkendries (ombre), Freddy Evrard,

Lucky Streel. (janvier 1967) - Tournage RTB - Vibrato

 

 

Les apparitions sur scène se succèdent à un rythme soutenu et on voit les Mec-Op Singers un peu partout en Belgique (autant en Flandre qu’en Wallonie), au Grand-Duché de Luxembourg, en Hollande, mais surtout en France – et cela durera jusque juillet 1970.

 

 

 

 

Freddy Evrard, André Thérasse, Claude Dessy,  Michel Sterkendries.( début 1968)

 

Malheureusement, Jean Grelbin décède brutalement des suites d’un AVC – ce qui va quelque peu freiner l’ascension des Mec-Op Singers qui se retrouvent sans relais à Paris.
Francis Dandoy est remplacé en mars 1967 par Claude Dessy.

 

 

 

A partir de décembre 1967, l’imprésario liégeois Constant Defourny va s’occuper des Mec-Op Singers - tant du point de vue des prestations sur scène que de celui des enregistrements, qui sortiront ensuite sous le label EMI.


Paul Ongenda ’n Genda (dit « Pluche ») rejoint le groupe lors de l’été 1968 comme chanteur percussioniste. L’arrivée de « Pluche » dynamise davantage encore - si besoin était -  la formation, bien que certains regretteront de lui voir prendre dès l’année suivante un tournant nettement plus commercial.


Certes l’orchestre subira encore quelques modifications avec des renforts ponctuels à la guitare rythmique et même l’arrivée d’un violoniste mais la structure de base restera la même tout au long des années suivantes, à savoir : Mike à la guitare solo, chant et saxophone, André à la guitare basse et leader du groupe, « Pluche » comme second chanteur et percussionniste, Claude à la guitare rythmique jusqu’à son départ pour le Congo et Freddy à la batterie.

Michel Sterkendries, André Thérasse, Paul Ongenda ’n Genda (dit « Pluche ») , Claude Dessy, Freddy Evrard - 1968

 

André Thérasse, Paul Ongenda ’n Genda (« Pluche »),  Michel Sterkendries,

Claude Dessy, Freddy Evrard (1970

 

 

Michel Sterkendries, Claude Dessy, Freddy Evrard (caché), Paul Ongenda ’n Genda « Pluche», André Thérasse ( Woluwe Shopping Center – décembre 1969)

 

 

Les Mec-Op Singers passent toujours régulièrement à la radio et à télé belge et luxembourgeoise, entre autres pour le titre « Stop the Machine » qui connaît un très large succès et sera également classé dans les sommets du Hit Parade.


Ils ont continué à se produire un peu partout - à raison d’une dizaine de prestations par mois jusqu’au 25 juillet 1970, date à laquelle ils ont donné leur dernier gala aux « 24 hrs de Francorchamps » en première partie de Michel Polnareff.
Leur dernier disque reprend les titres « For as long as you need me / Okefinokee».

 

Au total, les Mec-Op Singers auront enregistré seize chansons sur huit 45trs publiés en Belgique; trois 45trs ont fait l’objet d’une publication spécifique et d’une distribution soutenue en France, un aux Pays-Bas, un en Italie, un en Espagne et un en Grèce

 

Après le split du groupe, André a essayé de lancer une nouvelle formation  avec d’autres musiciens sous le nom de PUZZLE d’abord, et sous le nom de SKBL’Z ensuite, mais l’opération a tourné court assez rapidement, malgré l’enregistrement d’une nouvelle version de « Dies Irae », plus rapide, produite par Constant Defourny sous le label EMI Columbia.


Plusieurs titres des Mec-Op Singers ont été postés sur Youtube par des passionnés. Maints témoignages ont été publiés par des fans.

 

La chanson « Dies Irae » figure sur plusieurs 33trs et CD’s de compilation des années 1960. Parmi les compilations répertoriées : « Wit-Lof from Belgium (vol.1 : 50’s – 60’s) » publiée par PolyGram, BMG, EMI ‎et Virgin ‎en 1990, et « Belgian Vaults Volume One » publiée par Starman Records en octobre 2012. 

 

 


 

 

La chanson « Pep pills » figure sur la compilation « Big in Belgium » publiée par Various Artists en 1997.

 

Les chansons « Miserere » et « Serenade To Mr. Pathelin » figurent sur la compilation « The Fantastic French 60's & 70's Singles Collection Vol. 3 » publiée en 2008 par MAM Productions sur le label Magic Records.

 

La chanson « Stop the Machine » figure sur la compilation « Steppin' Through An Empty Time - Fairytales Can Come True Volume 5 » publiée en 2010 sur le label Psychic Circle .

 

La chanson « It was my friend » figure sur la compilation « Belgian Vaults Volume 2 »  publiée par Starman Records en 2013 et la chanson « Only lonely me » figure sur la compilation « Belgian Vaults Volume Five » publiée par Starman Records en 2016. 

 

Ces compilations reprennent également des titres de The Cousins, The Pebbles, The Klan, The Wallace Collection, TC Matic, The Kids, Allez Allez, Soul Wax, 2 Belgen, Jo Lemaire, The Machines, … 

 

Le 45trs « Dies-Irae » Hebra 365 de 1966 a été réédité dans la collection Succes Match Hits au Canada. Le 45 trs « Dies-Irae » AZ-EP de 1966 a été réédité en CD. La chanson a en outre été reprise ou adaptée par des artistes locaux en Belgique, en France, aux Pays-Bas, en Italie et en Suisse.


En 1980, le groupe belge The Singles a repris la chanson « Summer In Hawai » ; on peut écouter un extrait à l’adresse : http://www.ultratop.be/fr/song/6d627/The-Singles-[BE]-Summer-In-Hawai. Cette reprise se retrouve sur une compilation « Bel 80 - Het beste uit de Belpop van 1980 » publiée en 2005 par Universal avec des titres de Machiavel, Lio, TC Matic, The Kids, … .

 

Lorsque le groupe Enigma a sorti son hit  « Sadness » en 1990 , la RTBF (Radio Télévision belge francophone) a cité les Mec-Op Singers comme référence en rediffusant « Dies Irae » sur les ondes.


Les Mec-Op Singers sont également cités dans la Saga du Rock Belge publiée par RTL en 2011 sur le site http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/saga-la-saga-du-rock-belge-7771238199 .

 

 

 

ORDRE D'APPARITION DES MUSICIENS AYANT FAIT PARTIE

DU GROUPE : MEC-OP SINGERS.

 

(Par ordre alphabétique)


Guy Bodart, guitare rythmique (1966)

David Dandoy (1966-1967) en remplacement de Guy Bodard

Claude Dessy (1967–1970) en remplacement de David Dandoy

Francy Collard, chant (1966)

Freddy Evrard, batterie (1966 - 1970)

Paul Ongenda ‘N Genda dit   «  Pluche », chant et percussion (1968-1970)

Michel Sterkendries (Mike Steven – Mike Stevenly) chant, guitare solo, saxophone (1966-1970)
Lucky Streel, percussionniste (janvier - février 1967)

André Thérasse, guitare basse et leader du groupe (1966-1970)


 

DISCOGRAPHIE

BELGIQUE


1966 : Dies Irae – Summer in Hawai (Hebra 365 – Selection S 5033)

 


1966 : Dies Irae – Summer in Hawai / Pep pills – Only Lonely me (Hebra – EP 1039)

 


1967 : It was my friend /A tramp’s guitar called Suzy (Hebra S 371)

 


1967 : Deep Down / Drinkin’ (Hebra 384)

 


1968 : Elegy / Catch as catch can (Hebra 395)

 

 

 


1968 : Miserere / Serenade to Mr. Pathelin (Hebra 432)

 


1969 : Stop the Machine  / Tomorrow (EMI Columbia C 006-23 096)

 


1970 : For as long as you need me / Okefinokee (EMI Columbia C 006-23 156)

 

 

FRANCE


1966 : Dies Irae – Summer in Hawai / Pep pills – Only Lonely me (AZ – EP 1071)

 

 

1968 : Miserere / Serenade to Mr. Pathelin (EMI Stateside FSS 617)

 


 

1969 : Stop the Machine  / Tomorrow (AZ SG 121)

 

 

 

AUTRES


1967 : Dies Irae / Summer in Hawai (Artone HE.25 469)  - Pays-Bas

 

 

1967 : Dies Irae / Summer in Hawai (Jolly J20404X45) - Italie

 


1967 : Dies Irae / Summer in Hawai (HISPAVOX) - Espagne

 


1969 : Stop the Machine  / Tomorrow (Minos MSI 1003) – Grèce

 

 

Dies Irae / Summer in Hawai (Succes Match Hits - 6043) – Canada

 

 


2000 : Dies Irae – Summer in Hawai / Pep pills – Only Lonely me (AZ – EP 1071 – réédition CD)

 

 

 

SKBL’Z : nom du groupe sous lequel ce 45T est sorti, avec 4 des membres des MOS,

juste après la séparation du groupe).


1971 : Dies Irae / Jane (EMI Columbia C 006-23 194)


 

COMPILATIONS REPERTORIÉES

 

1990 : Dies Irae – « Wit-Lof from Belgium (vol.1 : 50’s – 60’s) » (PolyGramBMGEMI, Virgin ‎7940432)

 

1997 : Pep pills - « Big in Belgium »  (Various Artists)

 

2008 : Miserere et Serenade To Mr. Pathelin – « The Fantastic French 60's & 70's Singles Collection Vol. 3 » (MAM Productions - Magic Records)

 

2010 : Stop the Machine - « Steppin' Through An Empty Time - Fairytales Can Come True Volume 5 » (Psychic Circle)

 

2012 : Dies-Irae - « Belgian Vaults Volume One » (Starman Records)

 

2013 : It was my friend - « Belgian Vaults Volume 2 » (Starman Records)

 

2016 : Only lonely me - « Belgian Vaults Volume Five » (Starman Records)

 

*

 

LES REPRISES OU ADAPTATIONS DE « DIES IRAE »

 

« De lange Weg » par Otto Sterman (Belgique)

 

« Dies Irae » par The Falcons (France)


« L’héritage » par les Déshérités (France)

 

« Dies Irae » par Rob Boot (Pays-Bas)

 

« Dies Irae » par Andrea Giordania et les Samurai (Italie)


« Dies Irae » par Formula 3 (Italie)

 

« Hey Mr Holy Man » par The Shiver (Suisse)

 

*

 

AUTRES REPRISES 

 

« Summer in Hawai » par The Singles (Belgique, 1980)

 

*

 

QUE SONT-ILS DEVENUS ?

 

Guy Bodart est parti vivre aux USA. Il est dans le cinéma.
Francy Collard a quitté le groupe après l’enregistrement de  Dies Irae  en vue de se marier.

Il est décédé au début 2008.
David Dandoy a joué dans The Klan et est décédé au Brésil.
Claude Dessy est parti vivre en Afrique, pour revenir habiter la France (Charleville)
Freddy Evrard est décédé en août 2011.
Paul Ongenda’ Genda (« Pluche») est rentré à Kinshasa en 1970.
Mike Stevens est décédé en 1977 au cours d’une opération chirurgicale.

Micheline Demeyer, l’épouse de Mike, est décédée en 2007.
André Thérasse a poursuivi une carrière artistique dans le cinéma amateur en Belgique.

 

 

 

Biographie d'après les souvenirs de André Thérasse.