LIVRES-DVD-CONCERTS ROCK

 

Retour sur la page ACCUEIL DU SITE

 

Retour sur l'index Livre-DVD Rock

 

Ces fausses rumeurs de l'Histoire du Rock

 

Les Beatles à l'Olympia

 

LIVRES-ARTISTES

 

Machiavel 40 ans de musique

 

La France et les Beatles (Hocquet-Krasker)

 

Beatles Jours de vie Richard Havers

 

1969 - Année Rolling Stones - Let It Bleed

(Ethan Russell)

 

50 ans de Rolling Stones.

 

Qu'en pense Keith Richards ?

(Mark Blake)

 

Cliffhistory

(Robert Morgan)

 

The Man Who Led Zeppelin

Chris Welch

 

Elvis - Last train to Memphis-Careless Love

P.Guralnik

 

Elvis en devenir Alfred Wertheimer

 

Chuck Berry - Long distance information (Fred Rothwell)

 

Jacques Dutronc

(Michel Leydier)

 

Johnny et Nous : 50 ans de rock

J.Q. Gérard

 

Johnny Sixties

(J.P. Leloir)

 

Hallyday-Derniers secrets

Przybylski

 

Rock'n'Romance Nanette Workman

 

 

LIVRES-AUTEURS ROCK

 

Autant en emporte le rock

(J.N.Coghe)

 

Coeur de Rock

(Piero Kenroll).

 

L'école de Canterbury

(Aymeric Leroy)

 

Ancienne Belgique, salle de légende

Johan Ral

 

Golden Years

(Paul Coerten).

 

Smalls (Small Faces)

(J.N.Coghe)

 

Nos années Salut les Copains

Christophe Quillien

 

The Big Beat Scene

Royston Ellis

 

Jésus prend la mer

(James L.Burke)

 

Rock Critics

Feel like going home (P.Guralnik)

 

Antibes Juan-les-Pins-50 ans de jazz 

 

American Rock'n roll UK Tours 1956-72 (Ian Wallis)

 

Rock and Roll duo Kenroll-Guyaut

 

50s Today

Charles Chojnacki

 

 

 

CONCERTS

 

James Burton au Spirit 26/04/2010

 

Paul Anka Forest National 21/11/2009

 

Cliff Richard Forest National 8/11/2009

 

DVD

 

Dusty Springfield

 

Paul Anka Rock Swings - 2009

 

Cliff Richard Final Reunion - 2009

 

Marty Wilde : 50th Anniversary Concert 2007

 

FILMS

 

Vince Taylor -Chemin de la mauvaise route

 

Cliff Richard - Filmo

 

ÉMISSIONS TÉLÉS

 

Pop TV Hollande 1960-1975

 

CHRONIQUE 1960-1965 CHRONIQUE 1966-1972 CHRONIQUE 1973-1980 LES PIONNIERS DU ROCK GROUPES BELGES
GRAVE DANS LE ROCK BIBLIO - ROCK - NEWS THE SHAKESPEARES SALLES DE CINEMA COUPS DE FILMS LIENS
 

C O N C E R T S - R O C K

 

CONCERT JAMES BURTON

AU SPIRIT OF 66 À VERVIERS

26 AVRIL 2010

 

Une légende, une vraie, qui justifie pleinement ce terme éculé, usé jusqu'à la corde (de Fender ou de Gretsch !)... Maître James Burton, ex-accompagnateur émérite des Ricky (puis Rick) Nelson, Elvis, Jerry Lee Lewis, mais aussi...the Monkees à leurs débuts, Emmylou Harris, John Denver, et des centaines d'autres artistes de tous genres... Jusqu'à Dick Rivers !

 

Burton Spirit 66

James Burton et Mark Schraven - Spirit of 66 - 26 avril 2010

Photo Luc Boriau


Burton est venu donner un concert unique en Belgique, dans sa tournée 2010 (Pays-Bas, Suisse, Allemagne), malheureusement amputée de quelques dates en raison d'un maudit volcan. Au Spirit, James était accompagné d'un jeune groupe hollandais: Mufkin Tass. Des fous de musique américaine de bon aloi, emmenés par Mark et Ralph Schraven, respectivement chanteur et guitariste soliste. Pour vous situer les choses, Mark est né en...1976, et il est devenu raide dingue d'Elvis Presley à l'âge de trois ans !

 

Basse: Erwin Pijl, claviers: Alex Heikamp, violon: Kim de Beer et drums: Sjoerd Rutten. Avec Anne Schuurmans, une très bonne chanteuse en special guest (qui écrit des chansons aussi). Avec tout ce joli monde talentueux et fervent, ce fut la fête. James arborait une Fender  Signature noire avec des flammes rouges !
Comme prévu, une série de titres marquants de sa carrière extraordinaire furent passés en revue.


Susie - Q de Dale Hawkins (1957), repris par une foule de gens dont les Stones et le Creedence, avec le riff implacable et obsédant assez fidèlement recréé.
Mais Burton ne tente que rarement de reproduire sur scène les solos aimés et vénérés sur les disques, depuis si longtemps.

Photo Luc Boriau

James Burton Spirit of 66

Dans Red Hot (qu'il a enregistré avec Bob Luman en 1957),  pas d'attaque fulgurante, de coulée explosive comme sur le disque Imperial (et vraiment impérial il est vrai) de cette époque aussi lointaine qu'éternelle et hors du temps.
Non: plutôt une sorte de showcase étendu de ses possibilités guitaristiques, à peu près illimitées. 
Mark se débrouille bien au chant dans un classique comme Hello Mary Lou, un tube immense du très grand, et très sous-estimé Ricky Nelson... Le tout dernier à paraître sous le nom de «Ricky» en 1961, avant ce «Rick» ensuite exigé par le regretté chanteur: un prénom nettement plus adulte d'après lui !
Duo Mark et Anne dans une version du magnifique et poignant Love Hurts des Everly Brothers.
Une superbe surprise: une chanson sublime,  Gentle On My Mind, de John Hartford (1967),  mais popularisée en 1968 par... Sinatra, que James Burton a également accompagné !
Sans oublier, entre autres, les Crying et Oh, Pretty Woman de Roy Orbison (sans Burton à l'époque).

Au total, devant une salle pas pleine mais aux anges, un très grand moment (près d'une heure et demie en deux parties) avec un vieux maître qui représente la belle, l'immense Amérique que l'on aime.
Celle des grands espaces traduits en décibels, du talent large comme le Texas (l'État le plus vaste des States), de la générosité; je pense à sa James Burton Foundation qui fournit des cours de musique gratuits à des jeunes, cela grâce à des fonds générés par les festivals James Burton International Guitar Festival, organisés à Shreveport, Louisiane. Une ville liée à sa jeunesse et à ses premiers accords, où il possède une splendide maison aujourd'hui.
Que l'on puisse le revoir et le réentendre chez nous, tel est le souhait que l'on émettra pour clore ce compte-rendu du grand James.
En épilogue: merci au Spirit; et tentez de suivre leurs concerts, qui se succèdent en rafales...de plaisir pour tous les amateurs !

 

Christian Nauwelaers