CINEMA - COUP DE COEUR
Retour sur la page BIENVENUE
Retour sur l'index de Cinéma/coup de coeur
ANCIENNES SALLES DE CINÉMA- BRUXELLES

ANCIENNES SALLES DE CINÉMA DE QUARTIER

 

PROGRAMME FILMS CINÉMA ELDORADO 1956-1957-1958-1959

 

PROGRAMME FILMS CINÉMA ELDORADO 1960

 

PROGRAMME FILMS CINÉMA MÉTROPOLE

1956-1957-1958-1959

 

PROGRAMME FILMS CINÉMA VICTORY

1956-1957-1958-1959

 

PROGRAMME FILMS CINÉMA VICTORY 1960

 

*

MARINA VLADY l'icône des années '50

Filmographie

La NOUVELLE VAGUE EN FRANCE - Et Dieu créa la femme- Les Tricheurs-Le beau Serge-Les Cousins-A bout de souffle

ROCK 1950 - CINEMA US

 

James Dean années 50 La fureur de vivre
Films de Cliff Richard
PORTRAITS D'ARTISANS BELGES DU CINEMA

Ciné Revue et Jo Van Cottom.

Portraits et destins des cinémas de Bruxelles
Armand Wauters et son musée du 16 mm à Grupont
Robert Mawet : Ciné Variétés à Waremme, comme autrefois

Joao Correa : Féminin Féminin- 1972

Studio Acteurs Parallax 1978 - 79

Le Mauvais Age - Film expérimental ( 1964 - 1966(1)
Tournage de la séquence Party(2)
*
CHRONIQUE 1960-1965 CHRONIQUE 1966-1972 CHRONIQUE 1973-1980 LES PIONNIERS DU ROCK GROUPES BELGES
GRAVE DANS LE ROCK BIBLIO - ROCK - NEWS THE SHAKESPEARES SALLES DE CINEMA COUPS DE FILMS LIENS
 

LE SEUL MUSÉE BELGE PERMANENT

POUR LE 16MM

 

RENCONTRE AVEC ARMAND WAUTERS

 

Musee 16 mm  Armand Wauters Grupont

Armand Wauters, ancien distributeur de Ciné-Seize, dans son musée à Grupont

 

Lors de ma rencontre avec Armand Wauters, le 24 août dernier, j'ai découvert un homme charmant, ancien distributeur de films 16 mm, cinéaste à ses heures, auteur du seul répertoire de tous les films 16 mm distribués en Belgique. Au cours de sa carrière, il a accumulé nombre d'appareils photos, caméras, projecteurs, visionneuses, tables de montage, tireuses ... Différentes personnes parmi ses anciens clients, ne sachant plus trop quoi faire d'un matériel de moins en moins utilisé, ont préféré le lui confier plutôt que de le voir disparaître dans un container. C'est ainsi qu'Armand Wauters s'est retrouvé à la tête d'une véritable collection d'objets devenus rares.

 

Lorsqu'en 1995, il a abandonné sa double casquette de distributeur et de revendeur de matériel, il a décidé de créer un musée consacré aux formats 8 mm, 9,5 mm et 16 mm. Ce musée, il l'a construit de ses propres mains, dans une vaste grange qu'il a patiemment aménagée à côté de sa ferme à Grupont, à quelques kilomètres de Han-sur-Lesse.

 

Le samedi 22 août, je lui passe un coup de fil pour lui demander quand je peux venir dans sa région pour découvrir son musée. On se fixe rendez-vous au lundi. C'est comme ça que ça se passe avec Armand. Un coup de fil et il vous invite gratuitement dans son antre magique. Il ne vous demande pas un sou. Le lundi, vers quatorze heures, j'arrive avec ma compagne. Il nous attend à l'extérieur, assis à une petite terrasse, aux côtés de son épouse Mme Hélène Serpieter.

 

Avant de commencer la visite, il tient à me montrer deux ancêtres de légende, parquées dans son garage. Sur le pont, une traction avant Citroën C11, la bagnole emblématique des années 30 à 50, pilotée par l'armée, les flics et finalement les truands et pas seulement ceux de cinéma. En-dessous, une magnifique Citroën Déesse. Toutes les deux dans un état impeccable. Armand Wauters a vraiment l'âme d'un collectionneur.

 

SUIVEZ LE GUIDE

 

Musee 16 mm  Armand Wauters Grupont

Toute la panoplie super 8mm et appareils photos toutes marques confondues

 

Nous pénétrons dans un sas tapissé de grandes affiches de cinéma. Jours de fêtes de Jacques Tati figure en bonne place. Nous montons un escalier pour accéder à une première salle entourées de vitrines, bourrées d'appareils photos de toutes les époques, de toutes les marques : des 6x6, 6x9, 24x36.

 

Nous découvrons en même temps toute la panoplie du cinéma 8 mm, de la caméra au projecteur. Il y a des pieds de caméra, des gammes d'objectifs, des visionneuses, des colleuses, des enregistreurs à bande lisse, des bancs-titres. Et même un anamorphoseur, plus connu sous le nom de lentille Cinémascope, l'invention du français Henri Chrétien.

 

Musee 16 mm  Armand Wauters Grupont Musee 16 mm  Armand Wauters Grupont
Musee 16 mm  Armand Wauters Grupont Musee 16 mm  Armand Wauters Grupont
 

Armand Wauters attire mon attention sur un format plutôt méconnu : le 9,5 mm. Il m'explique que les Américains ont inventé le 16 mm pour permettre aux "amateurs" de faire du cinéma sans passer par le 35 mm beaucoup trop cher à l'achat et surtout au développement. Les Français ont eux mis au point le format 9,5 mm, qui offrait à un millimètre près la même image que le 16 mm. Si le format 16 mm a longtemps dominé, le 9,5 continue toujours à être exploité en France.

 

LES DIFFÉRENTS FORMATS DE PELLICULE

 

Pour qu'un film avance correctement dans un projecteur de cinéma et assure une bonne stabilité de ses images, il a besoin de perforations (comme dans un film photo 24 x 36).

 

Si nous coupons une pellicule de film au format 35 mm dans le sens de sa longueur, on obtient deux bandes de 16 mm, trois bandes de 9,5 mm ou quatre bandes de 8 mm. Dans les années 30, les Américains ont inventé la pellicule Kodak 16 mm avec les perforations sur le côté de l'image. La firme française Pathé a bien essayé de concurrencer le 16 mm en sortant un format alternatif le 9,5 mm. Particularité et astuce : les perforations se situant entre les images lui conférait un plus large cadre. Tout bénéfice pour la qualité de la vision. Plus tard, Kodak commercialisera le 8 mm pour toucher les cinéastes en herbe.

 

LA VISITE CONTINUE

 

Tandis qu'Armand éteint les lumières du local que nous venons d'entièrement visiter, il nous fait passer par un corridor qui nous amène vers une sorte de casemate, toujours située au premier étage et dotée d'une grande vitre.

 

De l'intérieur de la cabine, on aperçoit en contrebas, un écran destiné à recevoir les images renvoyées par un projecteur, installé au rez-de-chaussée. La cabine qu'il a patiemment reconstituée et insonorisée servait naguère de studio de son. Le speaker ou l'acteur, selon les cas, se retrouvait ainsi isolé des bruits parasites du projecteur. Dans une seconde phase, il était procédé à l'enregistrement des bruits et des musiques.

 

AU ROYAUME DES CAMÉRAS ...

 

Nous pénétrons maintenant dans une seconde pièce réservée principalement aux caméras 16 mm. On y retrouve plusieurs Paillard-Bolex, le must de l'époque, le rêve de tous les cinéastes. Partout des bobines de tout formats, des magasins pour la pellicule, des téléobjectifs, grands angulaires, zooms. Il attire notre attention sur une caméra Bell et Howell D70 R, que lui a offert un cinéaste suisse. Il nous explique qu'elle a servi aux prises de vue du débarquement du 6 juin 44.

 

Musee 16 mm  Armand Wauters Grupont

 

Nous redescendons toute une volée de marches pour accéder à la salle de projection avec son écran mural, que nous avions entrevu depuis la cabine de post synchronisation. Ici, nous sommes dans le royaume des appareils de projections. Il y en a partout. Il nous faudra bien une bonne heure pour leur accorder l'importance qu'ils méritent.

 

... ET DES PROJECTEURS

 

Musee 16 mm  Armand Wauters Grupont

 

Musee 16 mm  Armand Wauters Grupont

 

Lorsque cet amoureux du cinéma accueille des groupes de visiteurs ou même parfois des écoles, il leur explique patiemment les diverses étapes qui conduisaient à la réalisation d'un film 16 mm ou 35 mm. Grâce à ses explications vivantes et perspicaces et au matériel exposé, les visiteurs découvrent ainsi un univers, pas si lointain que ça, mais déjà supplanté par le numérique et le grand écran à domicile.

 

Notre visite s'achève avec une petite bière du pays que nous offre Monsieur Wauters. Il nous présente un livre d'or dans lequel nous écrivons un petit mot pour le remercier.

 

 

A la question : " qui vient visiter votre Musée " ? Monsieur Wauters répond que grâce aux émissions de télé comme Télé-Tourisme (Liège) diffusée sur TV5 et Au Quotidien (Bruxelles), le Musée attire surtout les visiteurs étrangers. Beaucoup de Français.

Musee 16 mm  Armand Wauters Grupont

 

GRUPONT (TELLIN)

 

Musee 16 mm  Armand Wauters Grupont

 

Visite guidée sur rendez-vous : 60 ans de cinéma

 

Exposition permanente organisée par
Armand et Hélène Wauters-Serpieter et la collaboration de
Art et Culture 56

A Grupont (commune de Tellin, entre Rochefort et Saint-Hubert)
Dans une ancienne ferme ardennaise (répertoriée) située en contre-bas de l'Eglise.
(grand parking à 50 mètres)

 

21, Rue Américaine - 6927 Tellin (Grupont)

 

Tél : 0032/84.36.68.12 ou 0032/2.420.98.16