CINÉ DOCS

Retour sur la page BIENVENUE

 

INDEX CINÉ DOCS

 

Edmond Jamoulle

 

Isabelle Biver, historienne de cinéma

 

Le cinérama : Une nouvelle technologie -1961


Feminin feminin
Correa


Films rock années 50


Joe Van Cottom ciné revue


La nuit électrique 1961


Led Zeppelin the songs remains …


Liane la sauvageonne 57


Marine Vlady icône des années 50


Nouvelle vague cinéma


*

CHRONIQUE 1960-1965 CHRONIQUE 1966-1972 CHRONIQUE 1973-1980 LES PIONNIERS DU ROCK GROUPES BELGES
BIBLIO ROCK CINÉS DU CENTRE VILLE CINÉS DE QUARTIER PROGRAMMATION TOUT BRUXELLES CINÉ DOCS
 

 

MARION MICHAEL, le fantasme des ados des fifties

LIANE, LA SAUVAGEONNE (1957)

LIANE, L'ESCLAVE BLANCHE (1957)

Marion Michael (née à Königsberg, Allemagne) débute à l’écran dans le rôle principal de «Liane, das Mädchen aus dem Urwald» (1956), qui en fait une star. Elle y joue une jeune blanche élevée dans la jungle par une tribu primitive. Ce décor exotique lui permet d’apparaître légèrement vêtue et de dévoiler sa poitrine, ce qui, à l’époque, fait sensation.Elle retrouve le même personnage dans «Liane, die weisse Sklavin» (1957). Pour exploiter la veine au maximum, on a droit, en 1961, à «Liane, die Tochter des Dschungels», qui ne fait que reprendre des scènes des deux précédentes aventures de la jolie sauvageonne et les remonter afin d’obtenir une seule histoire.


http://encinematheque.net/marlene/M45/index.asp?page=Michael.htm

 


Liane, la sauvageonne. Liane, das Mädchen aus dem Urwald

 

Avec Marion Michael, Hardy Krüger, Irene Galter, Peter Mosbacher, Rudolf Forster.

Réalisation : Eduard von Borsody
Scénariste : Ernst von Salomon
D'après le roman de : Anne Day-Helveg,

sur une idée de Thomas Fough
Production : Helmuth Volmer
Musique : Erwin Halletz
Montage : Walter von Bonhorst
Photographie : Bruno Timm
Société de production : Arca-Filmproduktion GmbH
Date de sortie : Allemagne de l'Ouest : 4 octobre 1956

Durée : 1h28

 

Hardy Kruger

 

 

J.Jieme : En 1957, un film allemand défrayait la chronique auprès des ados. Tous les collèges et athénées de Bruxelles en parlaient. Son titre : Liane, la reine de la jungle. Qu'avait de si extraordinaire ce petit film fauché, avec sa vedette totalement inconnue ?

 

Et bien l'adorable Marion Michael qui interprétait le rôle d'une jeune sauvageonne, élevée par des indigènes au plus profond de la jungle, laissait entrevoir ses délicieux petits seins, à peine dissimulés sous une abondante chevelure.

 

À pareille époque, c'était incroyable, du jamais vu. Tous les gamins comme moi qui avaient à peine 14 ans se sont tous arrangés pour voir le film, quitte à se faire renvoyer manu militari par le préfet s'ils avaient été surpris. Mais Marion Michael valait vraiment la peine qu'on prenne des risques.

 

L'année suivante, Marion Michael revenait dans Liane, l'esclave blanche.

 

 

Un film d' Hermann Leitner
Marion Michael, Adrian Hoven, Friedrich Joloff

 

 

Ce qu'il y eut de remarquable pour l'époque, c'est que la redoutable commission de censure dirigée par des catholiques autorisa la vision du film aux moins de 16 ans. Le film fut étiqueté : ENFANTS ADMIS.

 

 

 

Marion Michael (Marion Ilonka Michaela Delonge)

 

Née le 17 octobre 1940 à Königsberg. En 1955, à Berlin alors qu’elle suit des cours d’art dramatique, elle répond à une annonce parue dans la presse. Une maison de production  de cinéma recherche une jeune fille pour interpréter le rôle de Liane, la sauvageonne aux côtés de Hardy Krüger. Gero Wecker, le producteur,  choisit Marion Michael  parmi des milliers de  concurrentes.

 

La première du film a lieu le 4 octobre 1956. La jeune fille d’à peine 15 ans, devient célèbre du jour au lendemain. Pour cette prestation elle reçoit 1300 DM. Dans le film, elle joue le rôle d'une fille élevée en Afrique par des sauvages ensuite ramenée à la civilisation. Le succès est immédiat. Sa tenue (topless et pagne) ainsi que la publicité involontaire de l'Église catholique qui tonna contre la « décadence des mœurs » n'y sont pas pour rien.

 

Marion fut considérée comme la première jeune « star nue » et la première « beauté nue portée à l'écran » dans l'Allemagne d'après-guerre. Hardy Krüger, qui jouait aux côtés de Marion Michael, a plus tard parlé de ce film comme du « plus mauvais qu'il ait tourné ».

 

Cela ne nuisit pas pour autant à la carrière de la jeune actrice débutante. Gero Wecker conclut avec elle un contrat par lequel elle s'engageait à ne travailler que pour lui pendant sept ans. Cette restriction ne s'étendait pas toutefois au théâtre ni aux apparitions à la télévision.

 

Après avoir commencé entre-temps à suivre des cours d'art dramatique, elle joua son deuxième grand rôle aux côtés de Hans Albers et de Harald Juhnke dans Der tolle Bomberg (1957). La même année vit une suite de Liane la sauvageonne sous le titre de Liane l'esclave blanche ; en 1958 elle joua aux côtés de Christian Wolff dans Es war die erste Liebe.

 

Les années 1958 et 59 virent pour Marion Michael l'apogée de sa popularité, la presse parlait parfois d'elle comme de la « Brigitte Bardot allemande ». Pendant l'été 1959, au cours du tournage du film policier Bomben auf Monte Carlo avec Eddie Constantine et Victor de Kowa, elle fut grièvement blessée dans un accident de voiture dans le Sud de la Provence, et il lui en resta une cicatrice sur le visage. La presse annonçait déjà la fin de sa carrière.

 


lire la suite :

http://la-loupe.over-blog.net/article-michael-marion-111782051.html

Sorties dans les salles de cinéma de Bruxelles

(source chiffres et photos : Didier Trevisan)

 

 

Liane, la sauvageonne

Liane, das Mädchen aus dem Urwald

Cinéma Scala et Roy

 

du 1 au 7 novembre 1957

du 8 au 14 novembre 1957

 

Recettes au Scala: 322.340 FB et au Roy : 172.093 -Total : 494.433 FB

 

 En 2 semaines d'exclusivité, le film aura rapporté : 763.143 FB. 

 

 

 

Liane, la sauvageonne

Liane, das Mädchen aus dem Urwald

 

Cinéma Cinéac Centre

 

du 27 décembre 1957 au 2 janvier 1958

 

 

 

Liane, l'esclave blanche

Liane, Die Weisse Slavin

 

Cinéma Scala

 

du 23 au 29 mai 1958

du 30 mai au 5 juin 1958

Recettes : 312.000 FB la 1ere semaine.

147.000 FB la deuxième et 110.000 FB la troisième. Au total : 569.000 FB.

 

Liane, la sauvageonne

Liane, das Mädchen aus dem Urwald

 

Cinéma Cinéac Centre

 

du 18 au 24 juillet 1958

 

 

 

Liane, l'esclave blanche

Liane, Die Weisse Slavin

 

Cinéma Cinéac Centre

 

du 7 au 13 novembre 1958

 

Recettes : 148.180 FB

 

 

Liane, l'esclave blanche

Liane, Die Weisse Slavin

 

Cinéma Faby

 

du 28 novembre au 4 décembre 1958

 

 

 

Liane, l'esclave blanche

Liane, Die Weisse Slavin

 

Cinéma Century

 

du 23 au 29 janvier 1959

 

 

 

-S'il s'avère qu'une photo présente sur cette page soit soumise à des droits d'auteur, celui-ci est invité à se faire connaître.

A sa demande, celle-ci se verra aussitôt créditée de son nom, soit simplement retirée

.-Wanneer een op deze pagina aanwezige foto onderworpen zou zijn aan auteursrechten, wordt de auteur uitgenodigd om zich bekend te maken.

Op zijn vraag zal dan ofwel zijn naam bij de foto vermeld worden, of zal de foto eenvoudigweg worden verwijderd-

Should any photo that appears in these pages be subject to copyright, its holder is requested to contact the webmaster.

At his/her request, the said copyright holder will be immediately credited or the photo will be removed.