CHRONIQUE 1966- 1972

 

Retour sur la page BIENVENUE

Retour sur l'index de Chronique 66-72

 

AGENDA DES CONCERTS

Agenda des concerts rock

en Belgique - Année 1968

 

Agenda des concerts rock en Belgique - Année 1969

 

Agenda des concerts rock en Belgique - Année 1970

 

Agenda des concerts rock en Belgique - Année 1971

 

Agenda des concerts rock

en Belgique - Année 1972

 

FESTIVALS

Pop-Event à Deurne Arena 21 juin 1969

Festival Jazz Bilzen 1966

Festival Jazz Bilzen 1967

Festival Jazz Bilzen 1968

 

Festival Jazz Bilzen 1969

 

Festival Jazz Bilzen 1970

 

Festival Jazz Bilzen 1971

 

Festival Jazz Bilzen 1972

 

 

Festival de Châtelet 1966

 

Festival de Châtelet 1967

 

Festival de Châtelet 1968

Free Show Wolu Shopping Center - juin 1971

Free Show Wolu Shopping Center - octobre1971

 

Festival Actuel -Amougies

- Mont de l'Enclus 1969

 

Pop Hot Show 1 du 6 novembre 1969- Salle de la Madeleine

 

Pop Hot Show 2 du 20 décembre 1969 -Salle Newton

 

Pop Hot Show 3 du 7 mai 1970 -Moustier sur Sambre

 

Pop Hot Show 4 des 17 -18 mai 1970- Trazegnies

 

Pop Hot Show 5 du 5 septembre 1970 - Huy-Andenne

 

Cocoripop Charleroi 1971

 

Pop Circus 30 avril 1972 à Liège

 

Festival Guitare d'Or Ciney 1966 -1968

 

Festival Guitare d'Or

Ciney 1969 -1971

Rac Pop Festival 69

 

Le parapluie des vedettes

Huy 1967 - 1968

 

Island Show - Londerzeel octobre 69

 

Festival Ile de Wight

août 1970

 

Festivals à Jemelle 1969-1973)

 

Wolu City 1966 -1967-1968

 

Festival - en France

Seloncourt 18 et 19/9/1971- Pete Brown

 

GROUPES ÉTRANGERS

 

Rolling Stones Bruxelles 1966

 

Rockstars 1966-1969 in Belgium-Holland-England

 

Rockstars 1970-1972 in Belgium-Holland-England

 

Kinks en Belgique 1966

 

Who en Belgique 1967

 

Jimi Hendrix en Belgique 1967

 

Mike Stuart Span 1968

 

Fleetwood Mac en Belgique 1970

 

Genesis en Belgique 1971-72

 

Everly Brothers Roma 1972

 

Hollies et Move à Gand au Sportpaleis en 1969

 

Pink Floyd Belgique - Théâtre 140

 

Spencer Davis Group en Belgique

 

Théâtre 140 - 36Hr underground -Yes -Ten Years After - Nice

 

Tremeloes - Festival Ciney 1971

 

Cliff Richard - Marvin, Welch, Farrar -Olivia Newton-John -Anvers 1971

 

Jethro Tull - Belgique 1972

 

Golden Earring en Belgique 1971-1973

Wings - Roma 1972

DANCINGS

 

Dancings sur la côte belge - années '60

 

Wallace Collection 1968 Répétitions aux Gémeaux

 

Dancing Le Grenier Antre du rock

 

Cheetah Club, temple du rock

 

Discothèque Les Gémeaux

 

Club Dancing Le Puzzle

 

Ferme V. Story - 1965-1974

 

Le Pop and Soul

 

SALLE SPECTACLE

 

Palais des Beaux-Arts s'ouvre au rock - 1970

 

MEDIA

 

British Week à Bruxelles - 1967.

 

Culture Pop : Mersey Beat Années Hippies Flower Power - Psychedelisme.

 

Swinging London années 60

 

Show-Biz en Belgique dans les années 60

 

Pop Shop - Émission rock RTB - 1970-1973

 

Filles des années 60 - Models sixties

CHRONIQUE 1960-1965 CHRONIQUE 1966-1972 CHRONIQUE 1973-1980 LES PIONNIERS DU ROCK GROUPES ROCK
BELGES

GRAVÉ DANS LE ROCK BIBLIO - ROCK
NEWS
THE SHAKESPEARES CINEMA - SALLES
COUPS DE FILMS
LIENS
 

GOLDEN EARRING EN BELGIQUE

WOLUWE SHOPPING CENTER - BRUXELLES

Dimanche 27 juin 1971

Golden Earring - Free show au Woluwe Shopping Center - 27 juin 1971 © Paul Coerten

 

 

wolu shopping center concert

Golden Earring © Coerten

 

 La vedette : Golden Earring , le groupe hollandais qu'un différent au sujet du matériel d'amplification avait empêché de se produire à Bilzen l'année passée. Ce n'est pas un nouveau venu. Il a débuté en 1964 sous le nom de Golden Earrings dans un registre très pop s'inspirant directement de la vague Merseybeat anglaise. Avec ses singles ultra commerciaux, il a d'emblée été prophète dans son pays. Mais, en 1968, il s'est reconverti en formation hard rock et ses tournées lui ont même valu d'être acclamé aux USA et en Grande Bretagne.

 

Bizarrement, on ne l'a jamais vu chez nous et on ne sait donc pas très bien à quoi s'attendre lorsque Barry Hay (chant, guitare, flûte et saxophone), George Kooymans (guitare et chant), Marinus Gerritsen (basse et claviers) et Cesar Zuiderwijk (batterie) paraissent pour la première fois devant un public belge... Celui-ci va « ouvrir des yeux comme ça ». « Live », le Golden Earring est un monstre ! A part le Who, aucun groupe ne réunit un pareil brelan de bêtes de scène.

 

Durant deux heures le groupe se révèle écrasant de versatilité, de virtuosité, d'originalité et de dynamisme. Hay, Kooymans et Gerritsen font des bonds d'un côté à l'autre de la scène, culminant avec une sorte de chant incantatoire sur fond de percussions à l'africaine et un solo démentiel du bassiste, comme pris de folie devant ses amplis.

 

Derrière le podium, les musiciens des groupes belges de début de programme en ont la mâchoire sur les genoux. Pierre Raepsaet me glisse : « Misère, Pierilio, à côté de ça nous sommes tous des gamins !  ». Le public est en délire. Pour la toute première fois : il y a trois rappels. (Piero Kenroll/ 2006)

 

 

 

(Extrait de l'article paru dans le magazine français POP MUSIC/J.N.Coghe)

 

Golden Earring. Les enfants, quelle bombe ! Je crois sincèrement qu'à l'heure actuelle, il n'y a que peu de groupes comparables à Golden Earring. Monté sur scène pour un passage normal, environ une heure, le groupe y est resté plus de deux heures... Rinus (orgue et basse), Barry (chant, flûte et sax), César (batterie) et Georges (guitare solo) se sont livrés à un show fantastique.

 

En dehors des interprétations de leurs succès de hit parade Back Home, Holly, Holly Life, Golden Earring a traumatisé son public par une musique heavy, puissante et originale... Le bassiste, seul en scène, a effectué un solo de basse époustouflant...

 

 

 

Bon nombre de solistes ne savent pas se servir d'une guitare de cette manière. Tout est parti d'un morceau qui devait durer près de 45 mn... Après un solo fracassant de Georges, Rinus s'est mis à martyriser sa basse d'une façon démoniaque, sous le regard ahuri de ses complices. Il s'est offert une défonce de premier ordre... Il l'a terminée épuisé, contre sa muraille d'amplis, dans la position d'un crucifié.

En arrière plan, on reconnait Pierre Rapsat, barbu et longs cheveux. « Misère, Pierilio, à côté de ça nous sommes tous des gamins !  ».

 

C'est à ce moment que le batteur, César, doté d'un talent de jongleur dans le maniement de ses baguettes, s'est lancé dans un solo qu'il a achevé dans les bras de deux road managers qui durent le soutenir après qu'il se soit jeté en arrière, plus ou moins hors de scène...

 

LIRE : FREE SHOW DOSSIER COMPLET

 

1 9 7 2


Vendredi 21 avril : GOLDEN EARRING à la salle de la Madeleine - Bruxelles
Samedi 22 avril : GOLDEN EARRING Oosterzele (près de Gand), au Parochiale Kring à Anvers
Mercredi 16 août : GOLDEN EARRING à Forest-National à Bruxelles
Vendredi 6 octobre : GOLDEN EARRING à la Jument Balance à Verviers

 

 

1 9 7 3


FESTIVAL JAZZ BILZEN -
Samedi 18 Août 1973

Golden Earring Bilzen 1973

Golden Earring - collection © Jazz Bilzen

 

Golden Earring © De Maeght

 

 

En août 1970, lors de la sixième édition du festival, le groupe hollandais Golden Earring avait refusé de monter sur scène. En cause : son obligation de devoir jouer sur le matériel d'amplification de marque Davoli, mis à leur disposition.

 

Le manager du groupe avait invoqué que le groupe avait consacré  des années à se façonner un son totalement perso et qu'il n'était donc pas question de jouer sur un matériel qu'il estimait de piètre qualité.

 

Mais les organisateurs avaient refusé. Le manager de Golden Earring s'empressa alors de se rendre auprès du caissier pour encaisser le cachet. Inattentif, ce dernier règla rubis sur l'ongle sans se rendre compte que le groupe n'avait pas rempli son contrat. Les musiciens, pendant ce temps, repassaient la frontière.

 

George Kooymans © Coerten

 

 

En 1973, Golden Earring avait pris énormément d'importance. Il venait de sortir l'album Mountan qui montait dans les charts.

 

À l'initiative de Mardeb, Fons Coch reprit contact avec l'agence du groupe et lui mit le deal en mains : l'asbl Jazz-Bilzen retirait sa plainte et renonçait à récupérer l'argent indument versé en 1970 à la condition que le groupe revienne se produire sur la scène de Bilzen.

 

Ce qui se réalisa le samedi 18 août sous des tonnerres d'applaudissements. Huit jours plus tard, "Radar Love" entrait dans le Top 40 hollandais.

 

Piero : Ça faisait longtemps que les Hollandais volants n'étaient plus venus en Belgique, et c'est bien agréable de les revoir. Ils sont toujours excellents. Ils y vont de leur rituel habituel : la voix angoissée de Barry Hay, la sauvagerie de George Kooymans, les solos de basse délirants de Marinus Gerritsen. Cesar Zuidervijk se taillera aussi sa tranche de spectacle, déchaîné derrière sa batterie. Impossible de rester assis.

 

Golden Earring démontre qu'il est vraiment l'un des meilleurs groupes de hard rock du monde. La foule est de plus en plus excitée. Incident malheureux lors du rappel. Certains veulent rester assis, ils bombardent de boites de Coca les premiers rangs qui sont encore debout. Mais ceux-ci ripostent. Réaction en chaîne : les boites se mettent à voler dans tous les sens. Trente blessés légers à la tente de la Croix rouge. Ah la bêtise humaine ! Finalement tout le monde se lève pour le deuxième rappel : «  Back Home  ». La foule reprend en chœur. Un grand moment du festival.

 

 

CINÉMA MARNI - BRUXELLES - Mardi 13 novembre

Golden Earring au Marni © De Maeght

 

 

Golden Earring au Marni © Guy De Maeght

 


Mercredi 14 novembre : GOLDEN EARRING à la salle Roma de Borgerhout (Anvers)
Jeudi 15 novembre : GOLDEN EARRING à l'Alma 2 à Louvain
Vendredi 16 novembre : GOLDEN EARRING à la salle du Conservatoire à Liège 
Samedi 17 novembre : GOLDEN EARRING aux halles de Courtrai